Ad Top Header

Ivica Dačić, ministre des affaires étrangères de la Serbie a effectué le week-end dernier une visite de travail à Lomé. Le premier vice-premier ministre serbe a eu un entretien avec le président togolais, Faure Gnassingbé et a eu une séance de travail avec Robert Dussey, le chef de la diplomatie togolaise. Le diplomate serbe a remis une invitation au  chef de l’Etat togolais  pour une visite officielle à Belgrade.

Les pays du Groupe ACP et l’Union européenne ont entamé vendredi un nouveau round des discussions devant aboutir à un nouvel accord de coopération au plus tard en 2020. Les travaux ont lieu à Mbabane, capitale d’Eswatani (ex-Swaziland) et sont co-présidés par Robert Dussey, le négociateur en chef pour les pays et ACP et Neven Mimica, Commissaire au Développement et négociateur pour l’Union Européenne. Les discussions de Mbabane sont consacrées au partenariat régional entre l’Afrique et de l’UE.

Après Apia (Samoa) et N’Djamena (Tchad), l’Union européenne et le groupe des pays ACP poursuivent cette semaine les négociations à Kingston en Jamaïque. Ces négociations doivent déboucher sur un accord post-Cotonou d’ici 2020. Malgré les progrès, les deux parties souhaitent accélérer les discussions afin de permettre la conclusion de l’essentiel des négociations d'ici l'été 2019.

N’Djaména a été cette semaine le lieu de convergence des pays ACP-UE. Mercredi, la capitale tchadienne a accueilli une réunion des pays Afrique Caraïbes Pacifique (ACP). Jeudi, la réunion a été élargie à l’Union Européenne. Elle a été présidée par Robert Dussey, négociateur en chef pour le compte des ACP et Neven Mimica, le Commissaire européen au Développement. A l’issue des 2 rencontres il est relevé que des progrès considérables ont été accomplis dans les négociations

Le Togo dispose désormais d’une feuille de route pour ses ressortissants de l’extérieur. Elle a été lancée lundi à Lomé par le ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur, Prof Robert Dussey en présence de plusieurs représentants des togolais de la diaspora. La mise en œuvre de la feuille de route permettra de créer les conditions d’une implication plus forte des togolais de l’extérieur à l’œuvre du développement national

Le ministre togolais des affaires étrangères a bouclé  mercredi son séjour à Apia, la capitale du Samoa. Robert Dussey a pris part les 25 et 26 février aux consultations politiques UE-Pacifique sur les protocoles régionaux co-organisées par la Commission Européenne et le Gouvernement samoan. A l’occasion, le Chef de la diplomatie togolaise a eu des rencontres avec plusieurs personnalités du pacifique.

Apia, la capitale de Samoa (Polynésie occidentale) accueille depuis lundi les consultations politiques qui se déroulent dans la droite ligne des négociations entre les pays ACP et l’Union européenne. La rencontre d’Apia a été une occasion pour le négociateur en chef des ACP, Prof Robert Dussey de faire le point des discussions au pays du pacifique. Par ailleurs, le Chef de la diplomatie togolaise profite de ce déplacement pour renforcer les relations entre son pays et Samoa.

Le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur a publié mardi un livre inédit. Dénommé « Togo 2017-2018 : Présidence en exercice de la CEDEAO », le document relate les actions réalisées par le pays de Faure Gnassingbé lors de son passage à la tête de l’organisation communautaire. Pour le Chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey le livre est une histoire togolaise de la CEDEAO.

Le Togo et la Russie entretiennent de bonnes relations. Cela s’est encore matérialisé samedi à Munich par une rencontre entre les ministres des affaires étrangères des deux pays. En marge de la Conférence de Munich sur la Sécurité, Prof. Robert Dussey a eu de fructueux échanges avec son homologue de la Fédération de Russie, Serguei Lavrov.

Le nouveau classement des 100 africains de l’année du magazine NewAfrican est rendu public cette semaine. Le Togo est représenté dans cette sélection très stricte par son ministre des affaires étrangères, Prof Robert Dussey. Le Choix porté sur le chef de la diplomatie togolaise s’explique par plusieurs raisons.

OTR