Ad Top Header

L’Office togolais des recettes (OTR) met en branle le Système automatisé de marquage des produits (SAM) pour mettre fin au commerce illicite de certains produits au Togo. Ce système entre en vigueur à partir du 1er septembre prochain et sera géré par la société SICPA. Le but visé est non seulement de préserver la santé des populations togolaises mais également de maximiser le recouvrement des recettes fiscales.

Des Cadres Supérieurs des Administrations Fiscales et Douanières sont désormais mieux aguerris pour leur mission. Ils viennent d’achever une formation de 9 mois.

L’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne au Togo et la Commission de la CEDEAO  préservent les douaniers togolais du coronavirus. Les deux institutions ont offert mardi à l’Office Togolais des Recettes (OTR)  des matériels de protection contre la maladie.

Le Conseil national des patrons de presse (CONAPP) a lancé jeudi à Lomé une grande campagne de sensibilisation pour le développement des communes. Le lancement des activités a été présidé par James Amaglo, le maire de Golfe 2 en présence de Kossi Aboka, son collègue de Golfe 5. Il sera question d’éclairer les populations au sujet des taxes foncières, nécessaires pour le développement des communes.

La police nationale a présenté lundi 2 présumés malfrats. Des individus qui commettent des forfaits en série et en réseau. L’un d’eux a été pris il y a 2 semaines au siège de l’Office togolais des recettes (OTR) alors qu’il tentait de passer de nouveau à l’acte.

L'État dans ses engagements vis-à-vis des populations a besoin de ressources pour financer aussi bien  la satisfaction des besoins grandissants de notre population que celles de nos 117 communes. En effet la population s'agrandit et l'urbanisation suit cette démographie. Un phénomène qui alourdit la facture de l'Etat et crée de réels enjeux aux élus municipaux en termes d'infrastructures à ériger et de projets à mener en vue d'assurer le développement communal.

Cinq personnes mises aux arrêts depuis 2015 dans le cadre d’une affaire de détournement de17 milliards des caisses de l’Office togolais des recettes ont comparu vendredi devant la Cour d’Assises. A l’issue du procès, les mis en cause ont été condamnés à 7 ans d’emprisonnement chacun et à une amende de 17 milliards de francs CFA à payer à l’OTR au titre de dommages et intérêts.

Kodjo Sevon-Tepe Adedze n'est plus commissaire général de l'Office Togolais des Recettes (OTR). Ainsi en a décidé mercredi le gouvernement réuni en Conseil des Ministres. Le désormais ministre du commerce est remplacé par Phillipe Kokou Tchodie.

L’Office Togolais des Recettes (OTR) dispose depuis décembre dernier d’un nouveau code général des impôts et un livre des procédures fiscales. Ces 2 documents visent à pallier les incohérences induites par les modifications parcellaires des articles et l’absence de démarcation nette entre les règles d’assiette et de procédure. Les contenus des documents ont été partagés lundi à Lomé avec les professionnels de média, les directeurs de société et des opérateurs économiques. C’est au cours d’une conférence de presse présidée par le Commissaire général de l’Office, Kodjo Adedze.

Des citoyens togolais en particulier et des ressortissants de l’Afrique de l’Ouest sont souvent victimes des agissements de certains transitaires véreux qui leur prennent de l’argent et les tournent en bourrique dans le processus de dédouanement et d’immatriculation des engins. C’est le cas de Prosper Guidigan-Zinsou, qui a importé un véhicule Mercedes au Togo il y a deux ans et qui n’a jamais réussi à l’utiliser. La faute à un faux transitaire nommé Victor Azianoukou qui a fait fixer la plaque à une voiture de marque Honda avant de disparaître du circuit. La Direction des transports routiers et ferroviaires et le Commissariat des Douanes sont interpellés sur le sujet et sont invités à prendre des mesures pour protéger les populations.

Page 3 of 5
OTR