Ad Top Header

La question du franc CFA continue d’alimenter les débats. La volonté de ses détenteurs de lui coller le nom usurpé de la monnaie unique de la CEDEAO irrite encore plus. Le président nigérian, Muhammadu Buhari ne cache pas sa colère sur le sujet et l’a encore exprimé mardi. L’économiste togolais, Kako Nubukpo apporte de l’eau à son moulin.

L’économiste togolais, Kako Nubukpo annonce un colloque scientifique sur la question de la monnaie. L’évènement se tiendra à l’Université de Lomé du 28 au 30 avril prochains. Plusieurs intellectuels et économistes prendront part à cet évènement à l’instar de Felwine Sarr, Mamadou Koulibaly, Aminata Dramane Traoré, Carlos Lopès.

Le ministre togolais de l’économie et des finances a informé les membres du Conseil National du Crédit (CNC) des changements en cours concernant le Franc CFA et la coopération monétaire avec la France. C’était à l’occasion de la 4e et dernière réunion de l’année de cet organe. Pour Sani Yaya, les décisions prises à Abidjan représentent un tournant majeur vers la mise en place de l'ECO.

C’est l’information du week-end. Le franc des Colonies Françaises d’Afrique (CFA) va disparaître et céder la place à l’Eco, appelé à devenir la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO). L’annonce a été faite samedi à Abidjan par les présidents français, Emmanuel Macron et ivoirien, Alassane Ouattara. Les réactions des anti-CFA, dont Kako Nubukpo, n’ont pas tardé.

OTR