Ad Top Header

Au Togo, la rentrée scolaire est prévue pour le 26 octobre prochain. Le ministre des enseignements primaire et secondaire a annoncé quelques dispositions envisagées par le gouvernement pour une rentrée sereine et pour éviter aux élèves les contaminations à la Covid19. Des syndicats d’enseignants réagissent à l’annonce d’Affoh Atcha-Dedji et réclament l’ouverture des discussions.

Les revendeuses de Sokodé manifestent depuis jeudi leur mécontentement. Celles-ci dénoncent le comportement des éléments de la Force spéciale anti-pandémie de Covid19.

Affoh Atcha-Dedji revient aux affaires. Disparu des radars il y a quelques semaines, le ministre togolais des enseignements primaire et secondaire a fait une ‘’irruption’’ mercredi à la conférence de presse de la Coordination nationale en charge de la riposte contre la Covid-19. L’ancien directeur du groupe Togocom a révélé aux médias qu’il avait été atteint du coronavirus.

Le groupe ONOMO Hotels a scellé en début de semaine un partenariat stratégique avec Bureau Veritas pour la certification du dispositif sanitaire mis en œuvre dans ses hôtels. La démarche répond à la nécessité de préparer de meilleures conditions d’accueil pour les clients et de travail pour ses agents. Déjà 7 hôtels Onomo dont celui de Lomé sont certifiés.

Le médecin-colonel Mohaman Djibril a annoncé jeudi de diverses mesures prises en faveur  du personnel soignant du Togo. Selon le Coordonnateur de la Coordination nationale de la Gestion de la Riposte contre la COVID-19, les nouvelles dispositions visent  à  limiter la propagation du coronavirus au sein des agents de santé et les motiver davantage dans la lutte contre la maladie. Il s’agit essentiellement de l’instauration d’une assurance maladie pour le personnel soignant.

Au Togo, la propagation du coronavirus  au sein du personnel soignant devient de plus en plus inquiétante. Selon les chiffres officiels, à cette date du 31 août, environ 80 agents de santé ont contracté le Covid-19. Pour inverser la tendance, le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot) démarre une mission dans 15 structures sanitaires de l’intérieur du pays.

La Covid19 écume plusieurs secteurs du territoire. Le risque de contamination demeure élevé au niveau de certains services. Certaines situations inquiétantes ont poussé le ministre de l’économie et des finances a soumettre tout le personnel du Centre administratif des services économiques et financiers (CASEF) au dépistage. Des cas positifs se sont révélés et Sani Yaya a adopté des mesures pour sécuriser ce service très fréquenté.

Face à la pandémie de Covid19, les autorités togolaises ont adopté de nouvelles mesures. Elles concernent toutes les préfectures et seront expérimentées pour la préfecture des Lacs. Cette région connaîtra la cérémonie de la prise de la pierre sacrée le 10 septembre. Un bouclage sera en vigueur à  compter du 3 septembre prochain.

Le gouvernement togolais prend de mesures additionnelles de lutte contre la pandémie à l’intention des populations de Tchaoudjo, Tchamba et Sotouboua.  24 heures après l’effectivité du bouclage de ces préfectures et le démarrage du couvre-feu, l’autorité nationale ordonne la fermeture des lieux de culte et de prière dans lesdites localités. Par ailleurs, les horaires du couvre-feu sont aussi modifiés.

C’est une nouvelle situation que les autorités togolaises sont tenues de gérer. Une personne positive au coronavirus a trouvé des moyens pour falsifier les résultats. En l’espace de 24 heures, le test qui était positif est subitement devenu négatif. Le principal concerné est aux arrêts, ses complices sont recherchés.

Page 1 of 22
OTR
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN