Ad Top Header

Romuald Wadagni succède à Sani Yaya à la tête de la BIDC

By Anselme AVI May 04, 2021 279
Sani Yaya Sani Yaya

Sani Yaya n’est plus le patron à la présidence du conseil des gouverneurs de la Banque d'investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC). Le ministre togolais de l’économie et des Finances a cédé la place à son homologue béninois, Romuald Wadagni, le 23 avril dernier.

La passation de service a eu lieu à l’occasion de la 19e assemblée générale ordinaire de l’institution.

Au cours de l’assise, le président sortant de cet institut financier a dévoilé les difficultés liées au contexte marqué par la pandémie de Covid-19. Également les mesures prises par les pays membres pour accompagner la population et soutenir l’économie.

« Au regard de la nature de cette crise, il est apparu nécessaire de réorienter les priorités de notre communauté. C’est-à-dire nos politiques de développement afin de parvenir à une meilleure satisfaction des besoins les plus essentiels des populations », a-t-il indiqué.

M. Yaya qui était au poste depuis le 17 avril 2020, laisse ainsi une feuille de route. Ceci préconise le renforcement des structures de santé, de l'éducation et surtout la promotion des nouvelles technologies.

Il faut dire que le nouveau successeur maîtrise le domaine en question.  A bientôt 45 ans, Romuald Wadagni prend la tête du conseil des gouverneurs à la veille de l’adoption et la mise en œuvre de réformes institutionnelles et organisationnelles de l’institution basée à Lomé. L’on évoque, entre autres, une augmentation de la capacité de mobilisation des ressources de la banque.

Diplômé de Harvard Business School (USA) et de l’École supérieure des affaires de Grenoble (France), le ministre béninois est expert-comptable et totalise plus de 17 ans d’expertise au sein des firmes française (Paris, Lyon) américaine (Boston, New York) et africaine (RDC) de Deloitte.

OTR