Ad Top Header

Agriculture: Cap sur le développement des chaînes de valeur

By Anselme AVI March 24, 2021 908

Le gouvernement togolais, conscient de l’importante contribution du secteur agricole à l’économie nationale (40% du PIB) ne ménage aucun effort pour soutenir les producteurs. Parmi ses démarches, s’inscrit l’élaboration d’un projet de « développement et d’intégration des chaînes de valeur dans l’agriculture togolaise par l’instrument des coopératives ». Une initiative actée entre le MIFA SA et le Fondercasse ou encore le Crédit Coopératif Italien en collaboration avec le COPERMUNDO et la Fondazione Aurora. Mercredi à Lomé, les différents acteurs et parties prenantes se sont réunis en atelier pour recueillir les recommandations, les observations afin d’améliorer les conditions de mise en œuvre de ce projet. 

L’évènement a rassemblé les organisations et plateformes représentant les bénéficiaires. Il fait suite à la signature le 19 juillet 2019 d’un mémorandum entre le MIFA et le Crédit Coopératif Italien.

« Cet atelier devrait permettre de diffuser les informations essentielles sur le contenu du projet, ses objectifs et sa méthode et de vulgariser les informations afin de recueillir les observations et recommandations des parties prenantes, acteurs et bénéficiaires », a indiqué le DG du MIFA SA, Kodjo Aristide Agbossoumonde.

Accroître l’intégration des chaînes de valeur, augmenter la productivité des sociétés coopératives, la valeur ajoutée créée par les coopératives et leurs capacités d’offre d’emploi sont le principal objectif.

Le projet présente 4 objectif spécifiques notamment l’augmentation du nombre général des coopératives, renforcement des coopératives de transformation, commercialisation avec la prise de participation des coopératives de productions primaires, la structuration des marchés internes et accès aux marchés internationaux, le développement et renforcement du réseau institutionnel et le développement de modèles de relations entre coopérative de crédit et coopérative de l’économie réelle.

Rappelons que le MIFA SA est un mécanisme qui crée des passerelles appropriées entre les maillons de filières agricoles. Il finance afin d’assurer plus efficacement et durablement l’accès aux ressources auprès des institutions financières. A ce jour le MIFA SA a par son intervention facilité le financement à hauteur de 15 milliards de FCFA à plus de 171 milles acteurs agricoles dont plus de 166 milles producteurs essentiellement des membres des coopératives.

OTR