Ad Top Header

Budget 2021: Tsegan donne le ton à l’examen en commission

By November 23, 2020 707

L’assemblée nationale togolaise a entamé lundi les travaux en commission sur l’étude du projet de loi de finances, gestion 2021. A l’ouverture des travaux, Yawa Djigbodi Tsegan a salué un projet de loi novateur qui intègre une loi de programmation militaire. La présidente de l’assemblée nationale a par la même occasion invité ses collègues à  s’adonner à un contrôle de la régularité budgétaire.

La session budgétaire va durer des jours. Au cours de cette période, les élus du peuple débattent et échangent en vue d’adopter le budget de la République Togolaise pour l’année 2021.

Dans les faits, il s’agit d’un acte majeur qui implique clairvoyance, sens des responsabilités et des priorités dans un contexte économique fortement marqué par les effets négatifs de la crise sanitaire.

Pour Mme Tsegan, la Représentation nationale a un rôle spécifique et distinct à jouer dans le processus budgétaire, plus principalement celui de cette année.

« Ce contrôle budgétaire doit aujourd’hui être moins un contrôle de la régularité budgétaire qu’un contrôle de l’opportunité budgétaire, c’est-à-dire une vérification de l’adéquation des moyens budgétaires aux besoins de l’action de l’Etat. Seul le processus budgétaire nous permet de fixer un cadre global en matière de choix de gouvernance et de politique dans chacun des secteurs d’une manière concrète et fiable », a convié la présidente de l’assemblée nationale.

Le budget de l’Etat qui ressort du projet de loi de finances, exercice 2021, est projeté à 1.521,6 milliards de francs CFA en charges et ressources contre 1.638 milliards de francs CFA dans la loi de finances rectificative 2020, soit une baisse de 7,1%.

La présidente du parlement trouve que ce projet de loi est celui des grandes innovations. Mieux, celui des grandes premières.

« Pour la première fois, le projet de loi de finances intègrera une loi de programmation militaire en un double point de vue. D’un côté, il traduit la volonté affichée du Président de la République, d’imprimer une gestion moderne et transparente de l’effort de défense et de sécurité. D’un autre côté, cela démontre la place de choix qu’occupe ce secteur dans les politiques et stratégies du Togo face aux diverses menaces sécuritaires dans la sous-région », a justifié la députée de Kpélé.

Notons que les travaux ont été lancés en présence du Ministre de l’Economie et des Finances,  Sani Yaya et celui chargé des relations avec les institutions de la République, Christian Trimua.

OTR