Ad Top Header

PIDU: Un mécanisme consensuel pour appuyer la mise en œuvre

By October 21, 2020 468

Le Togo dispose désormais d’un mécanisme de gestion de plaintes en lien avec le Projet d’Infrastructures et de Développement Urbain (PIDU). Le document a été validé mercredi à Lomé. Il s’agit d’un mécanisme consensuel devant permettre aux acteurs impliqués dans la mise en œuvre du PIDU d’avoir plus d’éléments pour améliorer l’accès aux services d’infrastructures de base.

Le PIDU vise l’amélioration de l’accès à des infrastructures et services urbains de base dans les quartiers mal desservis à  Lomé, Kara et Dapaong. Il a encore pour but de  fournir un appui technique en vue du renforcement de la capacité institutionnelle des sept villes participantes  en matière de planification et de gestion urbaine.

Les activités proposées dans le cadre du projet amélioreront l’accès aux services d’infrastructure de base de la population des quartiers les plus défavorisés des municipalités bénéficiaires, en réhabilitant, restaurant et améliorant les infrastructures urbaines, et en renforceront les capacités des villes participantes dans la gestion du développement urbain durable à travers l’assistance technique, les formations et autres activités de renforcement des capacités institutionnelle des villes participantes en matière de planification et de gestion urbaines.

Selon les exécutants, au regard de la multiplicité d’acteurs appelés à fournir conjointement leurs efforts pour parvenir aux résultats attendus, il est évident que ces acteurs, disposent d’intérêts qui peuvent enfreindre à la qualité des résultats attendus et entrainer des plaintes.

D’où la nécessité de mettre en place un mécanisme consensuel permettant de bien gérer les potentielles plaintes liées à l’exécution dudit projet.

L’atelier de Lomé auquel participe une soixantaine d’acteurs est une occasion de procéder à l’analyse, la correction éventuelle aboutissant à la validation nationale du MGP-PIDU.

Les travaux ont été lancés par le ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière, Koffi Tsolenyanu.

« Les acteurs appelés à interagir dans la mise en œuvre du PIDU sont multiples, variés avec des intérêts parfois divergents. Toutefois, malgré ces divergences, ils doivent mettre en commun leurs efforts pour parvenir à des résultats satisfaisants pour tous », a t-il soulevé.

© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN