Ad Top Header

CCIT: Germain Meba doit consolider les acquis

By September 08, 2020 765

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) est en train de faire sa mue au profit des opérateurs économiques. Sous la présidence de Germain Essohouna Meba, un travail de fond a été engagé pour la promotion du secteur privé et le raffermissement des Partenariats Public-Privé. Fort de son nouveau dynamisme, la CCIT est devenue un interlocuteur de choix du gouvernement togolais.

Ce travail a été l’œuvre de Germain Essohouna Meba. Élu le 22 décembre 2016 à la tête de cette structure pour un mandat de quatre (4) ans, M. Meba et son bureau exécutif ont tenu leur promesse qui est de promouvoir le secteur privé.

Germain Meba et son équipe revendiquent un bilan positif. Avec leur programme axé sur la promotion du secteur privé, ils ont œuvré pour un raffermissement des Partenariats Public-Privé. Le regain de dynamisme constaté au niveau des opérateurs économiques en est la preuve.

Durant son mandat, le président sortant de la CCIT a mis en œuvre un programme spécial de financement interne. Un programme qui a permis de répondre au problème de financement auquel la majorité des entreprises togolaises sont confrontées.

Cette expérience a permis à la CCIT de mieux suivre les entrepreneurs dans le sens de l’émergence d’une nouvelle classe économique.

De plus, l’équipe sortant de la CCIT a œuvré à faire des opérateurs économiques de véritables acteurs de développement économiques. Plusieurs tournées de sensibilisation ont été organisées à cet effet en collaboration avec l’Office Togolais des Recettes (OTR) sur toute l’étendue du territoire togolais.

Germain Meba a par ailleurs déployé un plan stratégique orienté vers la promotion des entreprises, l’information, la formation, la recherche de partenariats et la signature d’accord de coopération.

Le président de la CCIT, actuellement en fin de mandat, a procédé à la signature de plusieurs accords et conventions en vue de la redynamisation des coopérations avec des institutions internationales. Pour preuve, la CCIT est désormais en partenariat avec la Chambre de Commerce et de Navigation de Las Palmas, la Chambre de Commerce de Meurthe et Moselle en France et la Chambre de Commerce et d’Industrie de la République de Cuba.

Au niveau international, le dynamisme retrouvé sous la présidence de Germain Meba a permis à la CCIT d’assumer la présidence de la Fédération de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Afrique de l’Ouest (FCCIAO). Le Togo a ainsi eu à piloter des projets comme le Projet de création de la compagnie maritime régionale dénommée « Sealink », et porté par la FCCIAO.

Germain Meba a également présidé, au nom du Togo, la Chambre permanente des chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF).

Une gestion qui laisse transparaître un bilan assez positif. Pour poursuivre le travail sur la même lancée, Germain Essohouna Méba sollicite un second mandat dans le cadre des prochaines élections consultatives. Une nouvelle chance devant lui permettre de consolider les acquis.

En somme, le président sortant de la CCIT a des arguments à faire valoir lors des prochaines élections qui permettront aux délégués de choisir le meilleur.

A noter toutefois que le processus électoral est actuellement suspendu par le ministre en charge de la promotion du secteur privé, Kodjo Adedze.

OTR
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN