1

Dussey: ‘Trouver les voies et moyens de contenir le problème de l’insécurité maritime’

La réunion du groupe du G7 des amis du Golfe de Guinée (G7++FoGG) s’est ouverte lundi à Lisbonne sous la présidence des ministres portugais et togolais des Affaires étrangères, Augusto Santos Silva et Robert Dussey.

Les participants ont évoqué la mise en œuvre de l’architecture régionale sur la sécurité maritime, adoptée en 2013 lors du Sommet de Yaoundé. Les différentes initiatives internationales relatives à la sécurité maritime, le renforcement des capacités de projection, la coopération judiciaire et policière et la lutte contre l’impunité et la criminalité transnationale sont également passées en revue.

Augusto Santos Silva, le Chef de la diplomatie portugaise appelle à une nécessaire coordination des Etats du Golfe de Guinée dans la lutte contre la piraterie dans une région considérée comme le champion mondiale de la piraterie mondiale en raison du nombre et de la gravité des attaques. 

« En outre, le trafic transrégional de drogue est en forte augmentation. La pêche illicite non déclarée et non réglementée inflige des dégâts dramatiques sur les économies locales. Sécurité et développement sont étroitement liés ; il faut donc que nous réfléchissions à des solutions adaptées », a-t-il déclaré. 

De son côté, Robert Dussey a souligné que la mer devait devenir un moteur de prospérité pour l’Afrique de l’Ouest et qu’il est nécessaire de trouver les voies et moyens de contenir le problème de l’insécurité maritime.

Un objectif que poursuit d’ailleurs le prochain sommet de l’Union africaine sur la sécurité maritime et le développement prévu à Lomé le 15 octobre 2016.

Le Professeur Dussey a annoncé à l’occasion que le Comité de l’Union Africaine a entériné le projet d’une charte contraignante qui devrait être adoptée à Lomé.

Le Chef de la diplomatie togolaise a réitéré l’invitation de son pays aux participants de la rencontre qui ont confirmé leur présence au Togo.

M. Dussey a également eu un entretien avec son homologue portugais, Augusto Santos Silva, en marge de la réunion de Lisbonne. La coopération bilatérale, la sécurité régionale, la situation politique en Guinée Bissau et la lutte contre le terrorisme étaient les sujets au ménu.

Cette année, c’est le Portugal qui assure la présidence du G7++FoGG. Le G7++FoGG comprend les Etats-Unis, l’Allemagne, le Canada, la France, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni, la Belgique, la République de Corée, le Danemark, l’Espagne, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, la Suisse, ainsi que l’Australie et le Brésil, en tant qu’observateurs. L’Union européenne, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et Interpol apportent également soutien à la démarche.