Ad Top Header

OEACP-UE: Cap sur la signature et la ratification du nouvel accord

By April 16, 2021 846

Les négociations entre l’OEACP et l’Union Européenne en vue d’un nouvel accord de partenariat sont arrivées à leur terme. Prof Robert Dussey, le négociateur en Chef de l’OEACP l’a annoncé jeudi à Bruxelles. Il avait à ses côtés, Jutta Urpilainen, la Commissaire de l’UE en charge des partenariats internationaux. Désormais, les préparatifs vont commencer en vue de la signature et la ratification de l’Accord. Le ministre togolais des affaires étrangères espère que la mise en œuvre du nouvel Accord permettra de répondre aux aspirations.

Les négociations ont formellement débuté il y a deux ans et demi. Les négociateurs ont parcouru les 5 différentes parties du monde pour forger le nouvel Accord avec l'Union européenne et ses États membres.

Au total, 5 sessions de négociation, 10 réunions des Négociateurs en chef, et de nombreux échanges entre l’OEACP et l’UE au niveau technique ont eu lieu.

« Le processus de négociation a été long, mais l’aventure valait la peine d’être vécue. Le nouvel Accord incarne l’ambition des deux parties de renouveler les termes de leur coopération et de réorganiser leur partenariat autour de nouveaux objectifs, dans un monde en profonde mutation et en constante transformation », a déclaré Prof Robert Dussey.

Le négociateur en chef de l’OEACP salue un accord consistant en un socle commun et trois protocoles régionaux. Selon le Chef de la diplomatie togolaise, l’accord prend en compte les préoccupations et les attentes des États de l’OEACP. Il précise que le nouvel accord constitue une base solide pour un nouveau renforcement d’une relation déjà solide avec l’UE.

« Ensemble, nous nous attaquerons aux défis planétaires, et nous le ferons en étroite coopération avec d’autres partenaires mondiaux », a affirmé Prof Dussey notant qu’ « avec les 27 pays de l’UE et les 79 membres de l’OEACP, ce partenariat représente le plus grand cadre de coopération jamais institué à l’échelle mondiale ».

L’accord prend en compte la promotion du développement politique et socioéconomique, la nécessité d’améliorer le bien-être social des citoyens. Il est aussi question de permettre aux populations de mener des vies équilibrées dans des sociétés paisibles, sûres, résilientes, durables et fondées sur des droits. 

Ainsi, l’OEACP s’est-elle donné pour mission de transformer les économies de ses États membres en leur offrant les moyens de passer du statut d’exportateurs de matières premières et d’un produit de base unique à celui d’exportateurs de produits manufacturés à plus forte valeur ajoutée.

Ces pays comptent renforcer les échanges commerciaux et les investissements entre eux. Ils aspirent par ailleurs à s’industrialiser de sorte à pouvoir absorber une main-d’œuvre abondante.

Robert Dussey a annoncé que les préparatifs vont commencer en vue de la signature et la ratification de l’Accord. Le ministre togolais des affaires étrangères espère que la mise en œuvre du nouvel Accord permettra de répondre aux aspirations.

OTR