Ad Top Header

CEDEAO: le Parlement évoque une interconnexion numérique des sociétés

By November 22, 2020 756

La réunion délocalisée de la commission mixte du parlement de la CEDEAO démarrée en début de semaine  à Lomé s’est terminée samedi sur une note de satisfaction. A l’issue de 5 jours de travaux, les parlementaires se sont parvenu à des propositions pouvant faire de e-learning  une réalité dans les très prochains jours pour les pays membres.  Sidi Mohamed Tunis, le président s’engage à traduire dans les faits les différentes recommandations pour interconnecter les sociétés.

La réunion de Lomé a été, à tous égards, instructive, inspirante et enrichissante. Cela est d’autant plus dû à l’actualité du thème, ainsi qu’à son importance pour le bien-être des peuples. C’est selon le rapport final des travaux.

En effet pendant les 5 jours, les députés de la CEDEAO ont focalisé leur attention sur les technologies de l’informatique et de la communication pour la promotion de l’enseignement à distance et la formation dans les Etats membres.

Au termes, les membres de la commission, ayant noté les défis soulevés relativement à l’harmonisation des politiques d’éducation dans l’espace communautaire, notamment la création et la mise en œuvre du cadre destiné à faciliter la reconnaissance, l’équivalence et l’évaluation des diplômés dans l’espace CEDEAO, ont admis la nécessité pour tous les décideurs politiques de tenir compte de cette approche dans les politiques publiques.

Dans le même temps, les parlementaires sont appelés à faire des propositions de lois ou à voter des projets de lois qui ont pour objet d’aligner le cadre législatif national sur les dispositions communautaires.

A ce titre, il est demandé de proposer des mesures législatives pour la promotion de l’éducation à distance de qualité, faire des propositions de loi pour création d’un plan numérique pour l’éducation, veiller à l’utilisation du fonds de service universel pour financer les études, intégrer dans la législation nationale, les dispositions communautaires relatives à l’éducation et de contribuer à la mobilisation de ressources pour la promotion de l’éducation et de la formation.

Au niveau régional, les parlementaires sont conviés à créer un cadre pour la mise en place d’un plan communautaire numérique pour l’éducation, promouvoir l’institutionnalisation et l’harmonisation des politiques d’éducation et de formation à distance dans les Etats membres et à veiller à l’internalisation des instruments internationaux, continentaux et régionaux.   

Pour que ce projet prenne corps, M. Tunis prend l’engagement de travailler avec toutes les parties prenantes.

« Nous serons probablement confronté à de nombreux défis… Toutefois, le Parlement s’est engagé à travailler avec les Etats membres dans les domaines liés aux technologies de l’information et de la communication, à la science et à l’innovation afin d’interconnecter numériquement nos sociétés », a rassuré le Président du parlement de la CEDEAO.

OTR