Ad Top Header

CPLUS TV enrichit sa grille de programme. La chaîne web diffuse à partir du 27 mai prochain l’émission « Film des Nôtres ». Il s’agit d’un film documentaire consacré aux personnalités du Togo.

Les journalistes togolais célèbrent  pour la première fois la « semaine de la presse ». C’est une initiative du Conseil national des Patrons de Presse (CONAPP). Elle a été ouverte lundi à Lomé par le président du CONAPP, Arimiyao Tchagnao. Occasion d’évoquer les défis auxquels est confrontée la presse togolaise.

Cela fait déjà 2 semaines que Fioklou-Toulan Germain Ayivi n’est plus libre de ses mouvements. Le directeur de publication de l’hebdomadaire est écroué  depuis le 16 avril dernier à la prison de civile  pour un délit correctionnel. Depuis sa cellule, le journaliste fait une amende honorable et implore le  pardon de Faure Gnassingbé, supplie le ministre en charge de la justice et prie la HAAC et les organisations de presse à plaider son cas.

Une étude sur les médias au Togo a été publiée vendredi à Lomé. Une première depuis 1990, l’année de l’éclosion de la presse au Togo, l’étude est condensée dans un ouvrage de 398 pages. Le livre  porte l’estampille du Prof Kouméalo Anaté mandatée par le Centre d’études et de recherches sur les organisations, la communication et l’éducation (CEROCE) de l’Université de Lomé. Il est intitulé « Les Médias au Togo : Histoire, Réglementation et Usages et fait un aperçu global du journalisme au Togo ». 

Des membres du Syndicat National des Journalistes Indépendants du Togo (SYNJIT) intègrent le mécanisme solidaire de couverture des risques financiers liés à la maladie. Les premiers kits INAM ont été remis à certains membres du SYNJIT mercredi à Lomé. Un projet qui a abouti grâce à l’Institut national d’assurance-maladie (INAM) qui couvre les agents publics et parapublics depuis 2012.

Prof Akodah Ayewouadan a expliqué vendredi la nécessité pour les organes de presse au Togo de se muer en entreprise de presse. Selon le ministre de la communication et des médias, la mutation d’un organe de  presse en société garantit aux journalistes une forme de sécurisation dans divers domaines. Le projet tel que l’exige  le nouveau code de la presse vise aussi, d’après le porte-parole du gouvernement à amener les journalistes à « s’unir » dans le cadre de leur profession. 

Le  ministère de la communication et des médias met sur le tapis  le nouveau code de la presse togolaise  et ses panneaux. Il forme depuis jeudi à Atakpamé (161 Km de Lomé) une centaine de journalistes sur le sujet. L’initiative vise à aider les professionnels des médias à appréhender davantage les innovations apportées à ce code qui encadre l’exercice du journalisme au Togo.

Le journaliste Adam Adjronou fait ses premiers pas dans la réalisation cinématographique. Le Directeur de publication du journal « Vision d’Afrique » a présenté jeudi un film court-métrage. Il soutenait ainsi son mémoire en réalisation cinématographique. Le film porte sur la gestion de la transhumance, un problème majeur pour les pays de la sous-région ouest-africaine.

Créée le 16 février 2001, Radio Zéphyr célèbre cette année ses 20 ans d’existence dans le landerneau médiatique togolais. La célébration officielle est prévue pour le 16 février prochain. Une grande opération quartier propre a donné le ton aux activités samedi dernier au quartier Hédzranawoé à Lomé.

La presse togolaise est-elle dans une période de turbulence ? Des organisations professionnelles du secteur s’inquiètent depuis la dernière sanction infligée au journal L’Alternative. C’est dans ce sens qu’elles ont rencontré mardi la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC).  

Page 1 of 10
OTR