Ad Top Header

La Cour constitutionnelle a proclamé mardi les résultats officiels de l’élection présidentielle du 22 février dernier. La Cour a rejeté tous les recours formulés par Agbeyome Kodjo et confirme la réélection de Faure Gnassingbé. Le Chef de l’Etat sortant obtient, après redressement des suffrages, un score de 70,78% des voix contre 19,45% pour l'ancien Premier ministre.

C’est ce mardi que la Cour constitutionnelle proclame les résultats définitifs de l’élection présidentielle de 2020. Mais pour Agbeyomo Kodjo qui réclame toujours sa « victoire », les choses traînent. Il vient de nommer son Premier ministre qui est chargé de former un gouvernement.

Presque 10 jours après la publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la Cour constitutionnelle est prête pour rendre le verdict final. La Cour présidée par Aboudou Assouma annonce que les résultats définitifs seront proclamés mardi dans l’après-midi.

Le  cadre des Jeunes  Entrepreneurs, Artistes et Fonctionnaire du Collectif des Jeunes pour le Développement (CJEAF-CJD) a  salué lundi à Lomé la tenue du scrutin présidentiel du 22 février dans un climat de paix, de quiétude et de transparence. Selon  ces jeunes, le Togo vient de faire encore un pas important dans la construction de sa démocratie avec une telle élection. Pour maintenir la pente, ils formulent un certain nombre de recommandations à l’intention de la jeunesse togolaise, du gouvernement et de l’opposition.

Les Évêques du Togo rompent le silence et prennent cause et effet pour Mgr Kpodzro. Dans un communiqué diffusé dimanche,  la Conférence des Évêques du Togo (CET) a précisé qu'elle n'a jamais abandonné l'archevêque émérite de Lomé dans sa lutte "pour l'alternance au Togo". La CET invite les protagonistes et les instances du processus électoral à œuvrer pour rétablir la vérité des urnes en vue de résoudre la crise post-électorale.

Le Parti national panafricain (PNP) s’invite dans le contentieux électoral en cours. Pour Tikpi Atchadam et ses partisans, le véritable gagnant de l’élection présidentielle du 22 février dernier est le candidat placé 2e. Partant, l’instigateur du soulèvement du 19 août 2017 appelle à un maillage du territoire pour faire tomber le régime afin d’instaurer « une transition politique sans Faure Gnassingbé ».

Le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro ne compte pas abandonner. Alors que le rassemblement auquel lui-même et Mgr Kpodzro ont appelé vendredi a été empêché, Agbeyome Kodjo reste confiant. Il annonce qu’il s’installera à la Présidence de la République.

Le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile a fait le point de la journée de vendredi et s’est prononcé sur la manifestation de la Dynamique Mgr Kpodzro. Le Général Damehame Yark a, par la même occasion, condamné une « mésaventure » à laquelle les togolais ont « refusé de s’associer ».

La première manifestation à laquelle a appelé Mgr Kpodzro et les acteurs de sa Dynamique a été dispersée vendredi à Lomé. Cette manifestation a pour mot d'ordre la contestation des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 22 février dernier. On dénombre des blessés et des arrestations dans les rangs des contestataires.

Les forces de l’ordre et de sécurité ont barricadé vendredi tout accès donnant sur la maison d’Agbeyome Kodjo à Forever. Même dispositif autour du domicile de Mgr Philippe Fanoko Kpodzro à Amadahome. Les deux personnalités qui réclament la « victoire du peuple » à l’élection présidentielle du 22 février dernier ont appelé à une manifestation dans l’après-midi.

OTR
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN