Ad Top Header

Les Forces Démocratiques pour l'Alternane pacifique en 2020 ont dénoncé lundi l'enlèvement d' Otto Koashie Apedo. Elles en appellent à sa libération immédiate et demandent au gouvernement de mettre fin à la forfaiture.

L’archevêque émérite de Lomé ne lâche pas l’affaire. Mgr Philippe Fanoko Kpodrzo qui réagit à la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle rejette les chiffres. Pour lui, c’est son candidat Agbeyomé Gabriel Kpodzro qui est le véritable gagnant de l’élection présidentielle du 22 février. Il appelle les populations à donner « l’assaut final » parce que « l’heure de Dieu a sonné ».

Le Bloc Alternatif Togolais pour une Innovation Républicaine (BATIR) a salué vendredi l’élection présidentielle du 22 février 2020. Ce parti politique ayant soutenu Faure Gnassingbé lors de cette échéance estime qu’une nouvelle page s’ouvre pour le Togo. Le parti présidé par Vincenzia Meyer se dit satisfait de la victoire de Faure Gnassingbé et appelle à faire bloc autour du président réélu.

Antoine Koffi Nadjombé, nommé « Premier ministre » par Agbeyome Kodjo a remercié vendredi le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro pour la confiance à lui faite. Alors même que le parti UNIR dont le candidat est déclaré gagnant par la Cour constitutionnelle a sifflé la fin de la récréation, M. Nadjombé déclare que le jour tant attendu pointe à l’horizon. Et quand le parti UNIR se veut menaçant, le collaborateur d’Agbeyome Kodjo invite le pouvoir à « négocier ».

Le parti UNIR s’est félicité jeudi du calme et de la pondération qui ont globalement marqué le processus électoral. Pour les dignitaires de UNIR, cela contribue à renforcer le cycle vertueux d’élections apaisées, amorcé depuis quelques années. Le parti salue la victoire de son candidat et appelle les togolais à sauvegarder la paix et la stabilité. Il invite par ailleurs la classe politique à privilégier l’intérêt national.

Agbeyome Kodjo, arrivé 2e selon les résultats officiels de l’élection présidentielle du 22 février dernier a accusé en début de semaine Razaki Olofindji Babatunde d’avoir été un acteur de la « fraude électorale » au Togo. Le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro a annoncé qu’il traduira devant les tribunaux l’imprimeur béninois. Le patron de l’imprimerie Tounde rejette toutes les accusations.

Le président du Conseil national des patrons de presse (CONAPP) se prononce sur le processus électoral ayant conduit à la réélection de Faure Gnassingbé. Pour El Hadj Arimiyao Tchagnao, il s’agit d’un « processus performant » que le Togo ait jamais connu. Il invite les contestataires des résultats à se conformer à la légalité. M. Tchagnao, qui tire chapeau à la presse togolaise pour le travail accompli durant le processus électoral, n’est pas surpris par le score de 70,78% réalisé par Faure Gnassingbé.

La Cour constitutionnelle a proclamé mardi les résultats définitifs de l’élection présidentielle mettant ainsi fin au processus électoral. Ces résultats donnent Faure Gnassingbé gagnant avec un score de 70,78%. Il est suivi d’Agbeyomé Kodjo crédité de 19,46% des voix. L’ancien Premier ministre a rejeté mercredi ces résultats estimant être le vrai gagnant de la Présidentielle. Agbeyome Kodjo et la Dynamique Mgr Kpodzro activent l’article 150 de la Constitution et invitent les électeurs à défendre leurs votes.

Le ministre togolais de la Fonction publique a appelé mercredi les contestataires de la présidentielle à se ranger derrière les résultats définitifs proclamés par la Cour constitutionnelle. Pour Gilbert Bawara, la proclamation par la Cour des résultats définitifs clôt définitivement le chapitre de l'élection présidentielle.

Confirmé pour un nouveau mandat au vu des résultats définitifs de la présidentielle proclamés mardi par la Cour constitutionnelle, Faure Gnassingbé témoigne sa reconnaissance. Le Président togolais salue la maturité politique et démocratique dont les togolais ont fait montre. M. Gnassingbé se met déjà au travail.

OTR
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN