Ad Top Header

La Dynamique Mgr Kpodzro et son candidat Agbeyome Kodjo ont achevé jeudi la campagne électorale à Lomé. Dans un grand meeting tenu dans la nuit à Agoè, l’ancien Premier ministre a estimé que l’alternance est déjà une réalité. Il a invité les populations togolaises à confirmer cette volonté de changement samedi dans les urnes.

C'est la célébration avant l'heure dans la préfecture de Kpélé (150 km nord-ouest de Lomé). En ce jour de la clôture de la campagne électorale du scrutin présidentiel du 22 février, la localité a vibré aux rythmes d'un méga concert organisé par la présidente de l'assemblée nationale. A l'occasion, Yawa Chantal Tsegan a appelé  davantage à voter le candidat de l'Union pour la République (UNIR) le samedi.

Des centaines de jeunes et femmes ont sillonné Lomé jeudi pour appeler à voter Faure Gnassingbé. Emmené par Bijoux Rondier, marraine de plusieurs associations, le cortège qui est passé par plusieurs quartiers de Lomé a chuté au siège du parti UNIR.

Jean-Pierre Fabre a bouclé sa campagne jeudi à Lomé avec une gigantesque caravane à travers les artères de la capitale togolaise. Après avoir sillonné tout le pays depuis le 6 février dernier, le candidat de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) se dit confiant pour l’avènement de l’alternance dès samedi prochain.  

Lors de son dernier meeting de campagne jeudi à Kara, Faure Gnassingbé, qui s’attend à une réélection, a dénoncé des ingérences extérieures dans le processus électoral. Pour le candidat du parti UNIR, les choix et la souveraineté du Togo doivent être respectés. Le Chef de l’Etat togolais sortant avertit qu’une « crise postélectorale sera dommageable, non seulement pour le Togo mais aussi pour la sous-région » ouest-africaine.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a annulé mercredi le projet de sécurisation électronique des résultats. Une décision qui n’est pas du goût de la Dynamique Mgr Kpodzro et de son candidat, Agbeyome Messan Kodjo. La Coordination internationale de la Dynamique dénonce une violation manifeste du code électoral et entend faire échec à un énième passage en force électoral.

Le ministre togolais de la fonction publique répond aux contempteurs de l’Union pour la République au sujet de la manipulation des populations et de l’achat des consciences en période électorale. Gilbert Bawara, actuellement en campagne sur le terrain pour Faure Gnassingbé, balaie ces accusations et dénonce une injure grave à l’intelligence des togolais. Révolté contre les dénigreurs, ce haut cadre de l’UNIR estime que les togolais prouveront samedi qu’ils sont derrière Faure Gnassingbé.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a notifié mercredi aux présidents de Commission électorale locale indépendante (CELI) la décision d’annuler le système de sécurisation électronique des résultats de vote par le procédé SINCERE. Il leur est demandé à cet effet de renvoyer en urgence  les kits affectés à cette mission.

La Concertation nationale de la société civile du Togo (CNSC-Togo) va devoir renoncer à l’observation du scrutin présidentiel du 22 février prochain. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) vient de lui annuler son accréditation. Pour l’équipe de Tchambakou Ayassor, la CNSC-Togo s’apprête à mener une activité d’ingérence dans le processus électoral à des fins ignorées.

Le ministre togolais des affaires étrangères, Robert Dussey a accueilli mardi à Lomé Hery Rajaonarimanpianina. L’ancien Président malgache est arrivé au Togo dans le cadre l’élection présidentielle du 22 février prochain.

OTR