Ad Top Header

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé dimanche les résultats provisoires de l’élection présidentielle de samedi dernier. Selon les chiffres communiqués par l’institution en charge de l’organisation et la supervision de l’élection, c’est Faure Gnassingbé qui gagne dès le 1er tour avec 72,36% des voix. Agbeyome Kodjo suit avec 18% des voix alors que Jean-Pierre Fabre crédité de 4,35% des voix.

Les togolais ont voté samedi pour élire leur président et sont désormais dans l’attente des résultats provisoires annoncés pour lundi. Mais déjà, les différents états-majors ont à leur possession les tendances. Samedi dans la soirée Agbeyome Kodjo a revendiqué une large victoire. Pour leur part, les partisans de Faure Gnassingbé ont commencé à fêter. La CENI appelle au respect du Code électoral.

L’alliance nationale pour le changement (ANC) s’est prononcée sur l’élection présidentielle à laquelle son candidat Jean-Pierre Fabre a pris part. Pour le parti orange, les premières tendances mettent en tête les candidats du MPDD (Agbeyome Kodjo et de UNIR (Faure Gnasssingbé).

Le détachement des forces de l’ordre et de sécurité qui a encerclé le domicile d’Agbeyome Kodjo vient de lever le siège. L’information est communiquée par l’équipe du candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro. Le ministre de la sécurité et de la protection civile, Général Damehame Yark expliquait il y a peu que le dispositif visait à assurer la sécurité du candidat.

Le gouvernement a dénoncé samedi une ingérence du National Democratic Institute (NDI) dans le processus électoral au Togo. Selon les autorités nationales, l’arrivée d’une délégation du NDI le mercredi 19  reste une surprise d’autant plus que la structure n’a pas été accréditée par la CENI pour observer le scrutin du 22 février. Pour le gouvernement togolais, qui dénonce une conspiration en cours, il s’agit d’une violation flagrante des textes de la République.

Une horde de forces de l’ordre et de sécurité a encerclé samedi en début du dépouillement la maison d’Agbeyome Kodjo. L’ancien Premier ministre, candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro a dénoncé en milieu de journée des fraudes du pouvoir et a assuré qu’il gagnerait toutefois le scrutin.

Le chef de l’Etat togolais sortant, candidat à sa propre succession a voté samedi à Pya. Après le vote, Faure Gnassingbé a souhaité une issue calme du scrutin et s'est dit "confiant" pour sa victoire.

L’élection présidentielle est en cours au Togo. Les candidats en lice ont voté pour la plupart. Agbeyome Kodjo a accompli ce devoir à Lomé, de même que Jean-Pierre Fabre alors que Mouhamed Tchassona-Traoré l’a fait à Sokodé. Le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro et le leader du MCD ont dénoncé des fraudes inacceptables du parti au pouvoir. Malgré tout, Dr Kodjo assure que même avec les fraudes, Faure Gnassingé ne gagnera pas.

Les togolais votent samedi pour élire celui qui doit diriger le pays pour les 5 prochaines années. Depuis 7 heures GMT, les bureaux de vote se sont ouverts et les Centre de vote enregistrent de plus en plus d’affluence. Les togolais ont le choix entre la continuité et l'alternance.

Une délégation de l’Organisation Internationale de la Francophone séjourne au Togo depuis le début de la semaine. Présente sur la Terre de nos aïeux pour l’observation de la présidentielle du 22 février, la mission a échangé jeudi avec des organisations de la société civile sur le processus électoral. Une quinzaine d’organisations parmi lesquelles le CACIT, Togo Debout, la CNSC-Togo y ont pris part.

OTR