Ad Top Header

Agbéyomé Messan Kodjo donne des signes de vie. Depuis son maquis, le candidat de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) à l’élection présidentielle du 22 février dernier a assuré qu’il défendra jusqu’à sa dernière goutte de sang sa « victoire ». Pour ce faire, l’opposant convie les Togolais à deux jours de jeûne et prière pour acter ce qu’il appelle « la délivrance totale » du pays. Par la même occasion, l’ancien Premier Ministre mobilise pour la marche patriotique qu’organise la Coordination Internationale de la Dynamique Monseigneur Kpodzro le 1er août prochain.

Le doyen des juges d’instructions a émis vendredi dernier un mandat d’arrêt contre Agbeyome Kodjo. L’ancien Premier ministre n’avait pas répondu à la convocation qui lui avait été adressée. Il a expliqué que la démarche visait à l’éliminer physiquement. Ce qui n’est pas du goût de ceux qui le poursuivent. Ces avocats s’insurgent contre l’attitude du juge instructeur qui annonce un simulacre de procès.

Agbeyome Kodjo n’a pas répondu à la convocation du doyen des juges d’instructions vendredi dernier. L’opposant a affirmé que « cette convocation a pour ultime but de l’éliminer par tous les moyens ». Depuis, l’homme est au maquis. Pendant ce temps, l’on apprend que la Cour de justice de la CEDEAO a saisi l’Etat togolais sur le dossier. Les derniers développements de l’affaire ont poussé ses avocats à initier une nouvelle démarche.

Fulbert Sassou  Attisso  était le seul à répondre à l’invitation du doyen des juges d’instruction de Lomé vendredi. Les deux autres membres de la Dynamique Monseigneur Kpodzro, l’ancien Premier Ministre Agbéyomé Messan Kodjo et Marc Mondji ont quant à eux décliné la convocation qui leur a été adressée.  Pendant ce temps, Brigitte Adjamagbo-Johnson a été conviée à comparaitre la semaine prochaine.

La Dynamique Monseigneur Kpodzro ne compte pas se laisser faire. Le regroupement de partis politiques et d’acteurs de la société civile a appelé mercredi le peuple à la mobilisation. La DMK réagit ainsi à la nouvelle convocation d’Agbéyomé Kodjo et de deux autres de ses membres par le doyen des juges d’instruction.

Le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro n’est visiblement pas au bout de ses supplices politiques. Agbeyome Kodjo est de nouveau convoqué par la justice togolaise pour le vendredi prochain dans l’affaire liée à l’élection présidentielle du 22 février 2020. La convocation du doyen des juges d’instruction intervient alors que l’ancien Premier ministre a encore martelé ces jours-ci être le vrai vainqueur du scrutin présidentiel.

Le domicile de l’assistant de Mgr Kpodzro, archevêque émérite de Lomé a été cambriolé dans la nuit du 5 au 06 juillet. Selon les informations, les cambrioleurs ont emporté tout le matériel informatique s’y trouvant. Il s’agit de matériel appartenant à la Dynamique Mgr Kpodzro ayant soutenu la candidature d’Agbeyome Kodjo à l’élection présidentielle du 22 février 2020.

La stagnation de la situation sociopolitique du Togo depuis les évènements du 19 Aout 2017 inquiète le Conseil des Cadres Chrétiens Evangéliques Engagés (COCACEE). Cette organisation chrétienne déplore que l’élection présidentielle de Février 2020 n’ait pas pu traduire la volonté populaire d’une alternance en une réalité. Le COCACEE, qui épouse la position des évêques, exige par ailleurs un audit au sujet du scandale pétrolier.

Le colonel Kokou Amblesso est finalement sorti de sa geôle. Incarcéré dès le lendemain du scrutin présidentiel du 22 février dernier, l’officier vient enfin de recouvrer la liberté. L'information est confirmée par les membres de la Dynamique Monseigneur Kpodzro.

L’Etat togolais a finalement décidé d’honorer ses engagements envers les candidats à l’élection présidentielle du 22 février dernier. Le financement public de la campagne électorale commence à être versé aux ayants droits. Me Mouhamed Tchassona-Traoré et Aimé Gogué ont déjà reçu ce qui leur revient, soit 42 millions de Fcfa chacun.

OTR
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN