Ad Top Header

Le Combat pour l'alternance politique en 2015 et le Groupe des 6 partis politiques de l'opposition ont souligné jeudi la nécessité de se mettre ensemble pour arracher les réformes institutionnelles et constitutionnelles. En conférence de presse, les deux entités ont fait savoir qu’elles veulent se défaire de l'idéologie de chaque parti politique et se mettre d'accord sur ce qui rassemble.

L'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) célèbre à sa manière le 57è anniversaire de l'indépendance du Togo. A l'opposé du gouvernement togolais, le parti de Jean Pierre Fabre a publié en début de semaine' dernière son programme de commémoration du 27 avril 2017. Un programme qui a d'ailleurs pris effet depuis le 21 avril dernier.

Le président de l’Alliance nationale pour le Changement (ANC), Jean-Pierre Fabre, également Chef de file de l’opposition ne supporte pas les critiques de certains responsables de l’opposition qui l’accusent d’être dans une inertie qui fait l’affaire du pouvoir. Le candidat malheureux à la présidentielle de 2015 botte les accusations en touche et charge ceux qui le critiquent d’être en mission commandée.

Kombate Garimbite, un militant d'ADDI, un parti d'opposition togolaise croupit depuis le 04 avril à la  prison civile de Dapaong pour s'être opposé à une proposition du chef canton de Yembour.  Amnesty International Togo vient de se saisir du dossier et exige sa libération immédiate et sans condition.

Le décret portant nomination des membres du  Conseil National de Suivi de la Décentralisation (CNSD) divise à nouveau l'opposition togolaise. Alors que l'ANC qui dénonce un déséquilibre  excessif dans la composition de ce Conseil et réclame plus de membres, le CAR parle d'une manœuvre faisant allusion au nombre de places attribuées au parti de Jean Pierre Fabre et celle attribuées à l’UFC.

Le Groupe des six poursuit son opération de charme auprès des instances nationales et internationales. Après la commission de réflexion sur les réformes et les ambassadeurs de l'UE, de la France et de l'Allemagne au Togo, le Groupe a rencontré jeudi, l'ambassadeur permanent de la CEDEAO au Togo. Les deux entités ont échangé sur l'épineuse question des  réformes politiques et institutionnelles.

Rares sont les partis politiques de l’opposition togolaise qui ne se sont pas encore prononcés sur les évènements qui se sont déroulés mardi à Lomé et qui ont conduit à la mort d’une personne parmi les manifestants contre la nouvelle hausse des prix des produits pétroliers. La majorité des formations politiques condamne la répression sanglante, exigent une enquête pour élucider les circonstances de la mort du jeune et invite l'autorité à rapporter sa décision.

Une rencontre s’est tenue jeudi à Lomé et a réuni le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) et le Groupe des six partis de l’opposition (ADDI, FDR, Le Togo Autrement, Les Démocrates, MCD et Le Parti des Togolais). Ces deux regroupements veulent adopter une stratégie commune face au régime de Faure Gnassingbé.

Le groupe des six partis de l'opposition a trouvé une issue favorable à son courrier du 09 janvier adressé à certains ambassadeurs accrédités du Togo  sollicitant une séance de travail avec eux. Ils ont été reçus mercredi à Lomé par les Ambassadeurs de la France, de l'Allemagne, des USA et de l'Union Européenne au Togo.

Le retour du " Bélier Noir", à tête du parti politique Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) alimente les débats depuis le week-end dernier au Togo. L'opinion y trouve un refus de s'inscrire dans un renouvellement générationnel mais plusieurs leaders politiques disent respecter, le choix des militants de cette formation politique.

© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN