Ad Top Header

Le prophète Esaie Dekpo et l’apôtre Gabriel Kokou Doufle étaient de nouveau à la barre mercredi. Le parquet de Lomé avait fait appel de leur verdict rendu la semaine dernière. Les deux hommes de Dieu ont été rejugés et recondamnés par la Cour d’appel.

Le parquet de Lomé s’oppose à la sentence prononcée mercredi contre le prophète Esaïe Dekpo et l’apôtre Kokou Gabriel Doufle. Il vient de faire appel du verdict rendu mercredi dernier. Ils devront alors attendre un prochain jugement pour savoir le sort qui leur est réservé.

La justice togolaise a condamné mercredi  en correctionnelle, l’apôtre Kokou Gabriel Doufle à 12 mois de prison dont 10 mois de sursis. L’homme de Dieu est accusé pour trouble aggravé à l’ordre public. 

Les forces de l’ordre et de sécurité ont effectué mardi très tôt une descente dans les concessions de l’apôtre Gabriel Doufle à Djagblé. Depuis 4 heures du matin les sorties et les entrées sont interdites pour les habitants de ces maisons. Une situation qui intervient quelques jours après le délogement d’une centaine de fidèles.

Gabriel Kokou Doufle alias David a été arrêté la semaine dernière et déféré à la prison civile de Lomé mercredi dernier. L’homme s’est autoproclamé « père des nations » et a annoncé qu’il prendrait le pouvoir au Togo à parti de ce mois de mars. Plusieurs chefs d’accusation pèsent contre celui qui a érigé 2 camps de concentration à Djagble et à Klade-Copé, près d’Asrama. Dans le même temps, les activités de son organisation religieuse sont suspendues par décision du ministre de l’administration territoriale.

Le Pasteur Habib Barth Afolabi alerte sur l’existence des camps de concentration au Togo. L’homme de Dieu a indiqué lundi que depuis l’année dernière, des gens quittent tous les coins du monde pour converger vers le Togo afin de vivre en communauté dans un camp dans l’attente du retour de Jésus. Ces camps sont dirigés par un certain apôtre Kokou Gabriel Doufle qui estime qu’il sera président du Togo en mars 2020 sans passer par les élections. M. Doufle aurait déjà formé un gouvernement et s’exhibe souvent  en tenue militaire sur le web.

OTR