Ad Top Header

Le mouvement Actions estudiantines pour le soutien au président Faure (AESOF-Togo) se lance dans la mobilisation des électeurs pour la victoire de Faure Gnassingbé en 2020. Cette organisation a eu des échanges mercredi avec le président du Front national (FN), Didier Amela à Lomé. Elle dit affuter ainsi ses armes pour une victoire du Chef de l’Etat actuel à l’élection présidentielle de 2020.

Prof Charles Kondji Agba fait partie de ces cadres de l’Union pour la République (UNIR) qui sont favorables à un 4è mandat de Faure Gnassingbé. Le délégué national des sages Unir estime que personne n’ira contre la volonté du Chef de l’Etat sur cette décision d’être candidat ou non en 2020. Prof Agba invite ceux qui demandent au président togolais de renoncer à un nouveau mandat, pour des raisons d’éthique, d’oublier une telle argumentation. Pour lui, quand on créé un parti politique, c’est pour acquérir le pouvoir et le conserver.

On sait désormais que l’élection présidentielle de 2020 se tiendra à une date située entre le 19 février et le 5 mars 2020 prochains. La Cour Constitutionnelle a donné cette précision jeudi dernier. Le Chef de l’Etat togolais compte y aller très vite pour avoir suffisamment du temps pour d’autres choses, les réformes économiques notamment. Faure Gnassingbé a laissé entendre que l’élection présidentielle aura lieu tôt.

Le Togo a lancé jeudi son rapport pays Doing Business 2020. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé en présence du vice-président de la Société financière internationale (SFI), de la représentante de la Banque mondiale au Togo, des membres du gouvernement et des acteurs du secteur privé. Satisfait du chemin que son pays a fait en matière de réformes économiques, Faure Gnassingbé a toutefois le triomphe modeste. Le Président togolais a exhorté ses collaborateurs et l’administration à maintenir le rythme des réformes pour parvenir à une « croissance inclusive, au développement et la prospérité » du Togo.

Le 1er sommet Russie-Afrique couplé d'un forum économique s’est ouvert mercredi à Sotchi. Cette rencontre de haut niveau se déroule sur 2 jours. Le chef de l’Etat togolais, arrivé mardi dans la ville olympique, prend part aux travaux. Faure Gnassingbé se donne une double mission en terres russes.

Le leader du mouvement « En aucun cas » est sorti mercredi de prison. Foly Satchivi bénéficie ainsi de la grâce que lui a accordée le Président togolais, Faure Gnassingbé.

Prof David Ekoue Dosseh en sait quelque chose sur l’épineuse question d’un probable 4è mandat de Faure Gnassingbé. Pour le porte-parole du Front citoyen Togo debout (FCTD), le Chef de l’Etat a bien l’intention de rempiler pour un nouveau mandat mais il est contrarié. Prof Dosseh affirme que le président du parti au pouvoir, Union pour la République (UNIR) « se trouve entre le marteau et l’enclume » à quelques mois de la présidentielle de 2020.

Me Yawovi Agboyibo persiste ! Les togolais de l’intérieur et de la diaspora ont en commun "le bien extrêmement précieux qu’est la Patrie". Pour l’ancien Premier ministre togolais, de la bonne gestion du pays dépendent sa prospérité et les opportunités pour les citoyens ainsi que le relèvement du pouvoir d’achat. Dans un nouveau message d’éveil, le responsable de la fondation FAR fustige la gestion des résultats du concours de recrutement des enseignants volontaires. Il demande au Chef de l’Etat un certain nombre de réformes devant garantir les principes de crédibilité et le sens d'équité.

"Sortez de partout pour chasser Faure... Des opportunités existent". C'est en ces termes que Tikpi Atchadam a sonné la "mobilisation" contre un 4è mandat de Faure Gnassingbé. Le président national du Parti national panafricain (PNP) s'est exprimé dans un message audio. Cette fois, l’instigateur du 19 août donne des instructions visant à empêcher l'actuel Chef de l'Etat de se représenter à la présidentielle de 2020. Aussi, pense- t-il que la volonté générale du peuple togolais à quelques mois de la présidentielle  ne se résume qu'à trois points.

La France a rendu lundi hommage à Jacques Chirac, l’ex-chef d’Etat décédé la semaine dernière. Plusieurs dirigeants du monde ont pris part à la messe de funérailles dont le Président togolais, accueilli sur les lieux par Edouard Philippe, le Premier ministre français. Faure Gnassingbé sera ensuite reçu à l'Elysée pour un déjeuner offert aux hôtes.

OTR