Ad Top Header

La grande finale de la coupe de l'union a été disputée dimanche sur le stade de Gomido sis à Kpélé Kponvié. La rencontre a connu la présence du Chef de l'État, Faure Gnassingbé, de la présidente de l'assemblée nationale, Yawa Tsegan et les cadres de Kpélé. A l'issue du match, M.  Gnassingbé s'est félicité de la qualité du jeu produit par les deux finalistes et a émis le vœu de voir l'élection du président de la Fédération Togolaise de Football (FTF) se dérouler dans de bonnes conditions.

Des députés de 9 mouvements indépendants ont salué jeudi la décision officielle de Faure Gnassingbé de se porter candidat pour les élections présidentielles de février 2020 au Togo. Pour la 2è force de la 6è législature, au regard de l’ensemble des composantes de la classe politique, le candidat d’Union pour la République (UNIR) est l’homme de la situation.

C’est désormais chose faite. Union pour la République (UNIR, au pouvoir) a réussi à investir Faure Gnassingbé candidat à un nouveau mandat à la tête de l’Etat togolais. Le Chef de l’Etat sortant a pris part mardi à un conclave des organes du parti au cours duquel il a été informé du souhait des militants de le voir se porter à nouveau candidat à l’élection présidentielle du 22 février prochain. Faure Gnassingbé explique sa décision finale par le souci de respecter la volonté des militants du parti.

Le Chef de l’Etat togolais a achevé sa réflexion au sujet d’un nouveau mandat à la tête du pays. Pressé et harcelé ces dernières semaines par les militants et dignitaires de son parti, Union pour la République (UNIR), Faure Gnassingbé aurait finalement accepté lundi de faire partie de la course à la présidentielle de 2020. C’est ce qu’on apprend de certains responsables du parti présidentiel qui tient une convention d’investiture de son candidat mardi à Lomé.

Faure Gnassingbé n’est pas à Kara ! Annoncé dans cette ville pour une rencontre de son investiture pour l’élection présidentielle du 22 février prochain, le Chef de l’Etat togolais est plutôt à Lomé. Le parti Union pour la République (UNIR, au pouvoir) attend toujours son dernier mot.

La Cour constitutionnelle togolaise est partiellement renouvelée. En attendant la désignation des autres membres, le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a reçu lundi le serment des premières personnalités nommées et élues pour siéger à la nouvelle Cour constitutionnelle. Ils sont au total 7 à s’acquitter de ce devoir que leur recommande la Constitution de la 4è République.

Le Chef de l’Etat togolais a pris part samedi au sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tenu à Abuja. Cette dernière session ordinaire de l’année 2019 a été consacrée aux enjeux sociaux, économiques et politiques qui affectent la région, y compris les menaces sécuritaires.

Le Chef de l’Etat togolais a reçu mardi en audience, la Secrétaire général de la Francophonie. Faure Gnassingbé a indiqué que les échanges avec Louise Mushikiwabo étaient fructueux. L'on en sait désormais un peu plus sur les 3 points autour desquels ont tourné les échanges entre les 2 personnalités.

En séjour au Togo, Louise Mushikiwabo a échangé mardi avec Faure Gnassingbé. La Secrétaire générale de la Francophonie a évoqué avec le Chef de l’Etat togolais, plusieurs sujets dont les relations de coopération entre le Togo et l’Organisation internationale de la Francophonie.

La polémique pourra enfin prendre fin. La Cour constitutionnelle togolaise sera recomposée avant l’élection présidentielle. Ainsi en a décidé vendredi le Chef de l’Etat togolais. A l’issue des échanges avec les présidents des Institutions de la République, Faure Gnassingbé a instruit le gouvernement à prendre les dispositions devant favoriser cette recomposition.

OTR
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN