Ad Top Header

C’est ce jeudi matin que Nana Akufo-Addo, le Chef de l’Etat ghanéen achève sa visite de travail au Togo entamée mardi. Au 2e jour de sa visite, Nana Akufo-Addo et son hôte, le président togolais, Faure Gnassingbé se sont rendus au poste de contrôle juxtaposé de Noépé (30 km au nord-ouest de Lomé) et au Port Autonome de Lomé.

A l’occasion de la commémoration du 57e anniversaire du Togo, le Président togolais s’est adressé à son peuple. Un message d’une dizaine de minutes dans lequel Faure Gnassingbé appelle ses concitoyens au patriotisme et à la sauvegarde de l’apaisement par la recherche des voies du dialogue.

La république togolaise a désormais un site officiel. Il s’agit du www.republiquetogolaise.com. Le portail a été présenté mardi à la presse togolaise par le ministre en charge de la communication, Guy Madjé Lorenzo et le Directeur de l’information et de la communication de la Présidence togolaise, Toba Tanama.

Le Togo commémore jeudi prochain le 57e anniversaire de son indépendance obtenue le 27 avril 1960. Les activités inscrites au programme de cette célébration se déroulent depuis vendredi dernier avec des cérémonies d’inauguration. Parallèlement, des messages de félicitations commencent par tomber sur la table du Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé.

Le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé est présent depuis mercredi matin à Monrovia, au Libéria où se tient une réunion régionale sur l’épidémie Ebola. Cette rencontre post-Ebola est organisée en vue de la reconstruction et du développement des systèmes sanitaires dans les pays de la sous-région ouest-africaine.

Un Sommet Extraordinaire de la Conférence des chefs d'État et de  gouvernement de l'Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) s'est ouvert lundi à Abidjan en Côte d'ivoire. Le président togolais, Faure Gnassingbé est présent à ce rendez-vous. 

Au Togo, la nécessité de la réforme de la constitution et des institutions n’est plus à démontrer. Presque tous les acteurs de la vie sociopolitique togolaise s’accordent à dire que le pays a besoin de ces réformes pour son avancement. Et depuis plus de deux ans, une commission de réflexion sur ces réformes a été mise en place par le président Faure Gnassingbé. La Commission, contestée par l’opposition qui réclame que les réformes soient opérées selon les prescriptions de l’Accord Politique Global (APG), a avancé des propositions dans son rapport d’étape remis à Faure Gnassingbé. Des propositions qui font déjà grincer les dents, dans les rangs de l'opposition. 

Faure Gnassingbe ne trouve pas d'inconvénients à  mettre en œuvre les recommandations du Millénium Challenge Corporation (MCC). C'est que le Président de la République du Togo a fait comprendre à une délégation de l'agence qu'il a reçue en audience ce vendredi 07 avril.

Présente à Lomé dans le cadre du Printemps de la coopération germano-togolaise, la délégation allemande a été reçue mardi par le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé. C'était en présence du Chef de la diplomatie togolaise, le Professeur Robert Dussey. La délégation a été conduite par Johannes Selle, le président du Groupe d'amitié Allemagne-Togo au Bundestag.

Les audiences du chef de l'État togolais se multiplient ces derniers temps. Faure Gnassingbe a encore reçu ce mardi 4 avril les ministres des affaires étrangères du Mali, du Burkina Faso et Jean Salif Diallo, président de l'assemblée nationale du Burkina Faso.

OTR