Ad Top Header

Komi Abalo est dans la peau d’un panafricaniste avéré. Le Doctorant en cotutelle entre la France et le Canada s’interroge sur l’utilité de l’omniprésence de la France en Afrique subsaharienne plus de 60 ans après les indépendances. Dans la tribune ci-dessous, il met le curseur sur « la France-Afrique », qui ronge les pays africains, selon lui. Lisez…

Le Magazine Pensées Noires (www.penseesnoires.com), et le site MyAfricaInfos (www.MyAfricaInfos.com) annoncent pour mars prochain une initiative dénommée « S’Aimer au Naturel ». L’objectif est de faire valoir l’acceptation de soi, une question liée aux attributs (couleur de peau, chevelure, la langue, les us et coutumes).

L’organisation de la société civile, « Le Rameau de Jesse » aura trente (30) ans d’existence l'année prochaine. Le ton est donné à la célébration samedi à Lomé par un important colloque. Lévènement a enregistré la participation de plusieurs acteurs de la société civile togolaise et des leaders de partis politiques. Il est placé sous le sceau de la nécessité d’un ancrage démocratique au Togo et en Afrique. Au constat, les tenants du Rameau de Jesse pointent un net recul démocratique au Togo comme partout ailleurs sur le continent.

Des jeunes gens s'organisent pour réussir là où les grands panafricanistes ont échoué. Résidant en Côte d'Ivoire, Bénin, Sénégal, Tchad, Ghana, Cameroun et au Togo entre autres ils ont lancé samedi synchroniquement la Convention Panafricaine et le Progrès (CPP). La branche togolaise est dirigée par Matthieu Tamame et Victor Koutowou.

Vingt-cinq intellectuels africains ont lancé en début de week-end, un appel à la mobilisation des intelligences, des ressources et de la créativité du continent africain pour vaincre la pandémie de Covid-19. Parmi les signataires se trouvent notamment Kako Nubukpo, Reckya Madougou, Carlos Lopes, Alioune Sall, Felwine Sarr, Achille Mbembe. Lire l'intégralité de la tribune.

Le Groupe Panafricain des Réflexions en Synergie (GPRS) et Sève d’Afrique prônent une nouvelle forme de panafricanisme. Les deux structures ont organisé samedi à Lomé une conférence régionale africaine des jeunes, par les jeunes, pour les jeunes. L’initiative vise essentiellement à aiguiser les jeunes pour la révolution d’une nouvelle Afrique.

Goodluck Jonathan, ancien chef d’Etat Nigérian a évoqué des raisons qui empêchent des présidents en exercice à quitter le pouvoir. Lors de son intervention au sommet constitutionnel à Niamey jeudi, l’ancien Chef d’Etat a indiqué que les africains sont parfois leur propre problème en créant de petits dieux alors que «dieu ne peut pas partir du pouvoir ». M. Jonathan déclare aux présidents en exercice qu’ils ne sont pas mieux que les autres citoyens.  

Depuis 2014, 11 Universités de 9 pays d’Afrique et de l’Océan-Indien avaient décidé de donner une dimension internationale à certaines de leurs formations dans un contexte de coopération sud-sud. C’était dans le cadre du Programme de bourses Partenariat interuniversitaire entre l’Afrique et l’Océan-Indien pour le Développement (PAFROID). Le programme est arrivé à échéance cette année, après 4 ans de mise en œuvre. Les acteurs font depuis mardi le bilan à Lomé.

Dakhla, la ville marocaine a abrité début mai une rencontre africaine où il a été évoqué la mutualisation des expériences dans les domaines de l’intelligence économique et de la veille stratégique pour une Afrique Émergente. 23 pays africains étaient présents à cette rencontre. Le Togo était représenté par John Tata Boukary, ancien Directeur de l’Information et de l’Intelligence Économique de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo. L’ancien Premier Ministre, Agbeyomé Kodjo était également présent en qualité de personne ressource. Les travaux ont abouti à la mise en place d’un Forum Africain des Associations d’Intelligence Économique (FAAIE).

La liste des 100 personnalités qui ont contribué à la transformation de l’Afrique en 2017 a été diffusée cette semaine par le Magazine Financial Afrik. Ce classement tient compte de l’impact des idées, des activités, des inventions, des réseaux ou encore de la production médiatique de ces personnalités dans le développement de l’Afrique. Et cette année encore, 5 togolais figurent parmi ces personnalités.

Page 1 of 3
OTR