1

La 2e édition de Nanagan lancée par KDA Pro

Rich results on Google's SERP when searching for 'nanagan'

L’agence KDA Pro a lancé vendredi à Lomé la 2è édition du concours « Nanagan ». Un concept qui met en valeur les femmes rondes. Il est soutenu par le Fond des Nations Unies pour la Population (UNFPA). Le thème retenu cette année est « Rôle de la femme dans la riposte à la Covid-19 ». Le comité d’organisation entend ainsi accompagner le gouvernement dans la lutte contre la Covid-19.

« Les femmes rondes sont ce qu’elles sont. Nous les acceptons telles qu’elles sont et nous essayons de leurs fournir beaucoup de matière en termes de connaissance », a déclaré Kayissan Dominique Atayi, présidente du comité d’organisation Nanagan.

Au total, 10 candidates âgées de 21 à 30 ans, de nationalités togolaise et béninoise sont en lice. Elles ont été sélectionnées à l’issu d’un casting.

Les candidates bénéficieront d’une palette d’enregistrement de qualité socioculturelle et comportementale. Celle-ci leur donne des connaissances utiles dans leur vie socioprofessionnelle et leur permet de relayer les informations reçues au cours de la formation.

L’agence KDA Pro annonce à l’intention des candidates des « ateliers KDA », dans le but d’assurer une continuité à Nanagan. Il s’agit d’un cadre d’échange et de discussion offert à des femmes rondes, des jeunes et à des hommes gratuitement.

« C’est notre manière de contribuer au développement socioculturel et économique du pays », a laissé entendre Kayissan Dominique Atayi.

Ambitions de Nanagan

Pour Mme  Olivia Amedjogbé-Kouevi, marraine Nanagan 2021, la tendance des silhouettes plus sveltes impose de nos jours une comparaison qui n’est pas raison (…).

« Le concept Nanagan aides les femmes rondes à découvrir et à murir leurs talents cachés pour mieux affirmer leur personnalité. Plus que jamais, elles deviennent aguerrie pour affronter les aléas de la vie avec courage et détermination », a expliqué Mme Amedjogbé-Kouevi.

De son côté, la représentante résidente FNUAP a salué l’initiative qui entre dans le cadre des objectifs  des Nations Unies.

« Les Nations Unies travaillent sans discrimination. Et ça fait partie de nos objectifs de développement durable. C’est dans ce sens que nous nous intéressons particulièrement au programme Nanagan », a indiqué Josiane Yaguibou.

Il faut noter que Nanagan le premier concours sous régional d’élégance et de valorisation de la femme africaine. Le comité d’organisation envisage d’ouvrir bientôt le concours à d’autres pays de la sous-région et plus tard à toute l’Afrique.




M’Ro dédicace ‘Gbankororo’, un concept nouveau

Rich results on Google's SERP when searching for 'Gbankororo'

M’Ro, le Sing Boy voit ses rêves en train de se réaliser. Chanteur et danseur, MATTHIA Awumakuga Otu Rodrigue a dédicacé mercredi Gbankororo, son premier single. Le morceau est un nouveau concept qui fait son entrée dans le monde musical togolais.

Le premier single de M’Ro est une chanson d’amour. Véritable hymne pour un homme épris d’amour pour sa bienaimée, Gbankororo, loue la beauté et les merveilles d’une femme. 

« Cette chanson m’est inspirée d’une femme que j’aime beaucoup.  Elle parle d’amour et de passion. Le désir que j’éprouve envers cette femme-là. C’est un médicament que j’ai conçu moi-même », a détaillé l’artiste.

Pour y arriver, M’Ro a fusionné deux genres musicaux. Une afro-fusion qui crée un nouveau concept propre à lui.

« Gbankororo est un concept que j’ai créé. Et il n’est pas exclu que dans les jours à venir une danse dénommée Gbankororo soit révélée aux mélomanes », a ajouté l’artiste.

Les débuts de l’auteur de Gbankororo

M’Ro, le Sing Boy a commencé son entrée dans le monde artistique et musical avec la danse et le chant.

En 2005, avec certains membres de sa chorale d’alors, ils forment un groupe- orchestre « La Sainte famille » pour explorer l’univers artistique de musique moderne et urbaine qu’il veut explorer. Bien lui en a pris puisqu’il renforcera cette position, quelques années plus tard avec l’orchestre « Lili Tambour », ponctué par des tournées promotionnelles.

La passion dévorante de la musique lui fera prendre la décision finale en 2014.  La musique ou rien. Il en fera dès lors sa principale activité.  Il rompt avec « Lili Tambour », s’aguerrit avec divers orchestres de la place en enchainant les cabarets, les évènementiels dans les coins les plus huppés de la capitale.

En 2019, Fort de ses expériences, il se forge une identité d’artiste. M’RO SING BOY est né et fonde dans la foulée, son propre orchestre le M’RO BAND. C’est qu’en début de l’année 2021 il sort « Gbankororo ».




Biennale Ostrale: Abdoul-Ganiou fait la fierté du Togo

Rich results on Google's SERP when serching for 'ostrale'

L’artiste plasticien et vidéaste togolais, Dermani Abdoul-Ganiou, participe à la 13è édition de la Biennale « Ostrale 2021 » à Dresde en Allemagne. L’évènement a démarré le 1er juillet et prendra fin le 3 octobre prochain. L´édition de cette année présente les œuvres de 140 artistes de 34 pays dont le Togo, le seul pays participant d´Afrique.

La Biennale Ostrale  est la 3è plus grande exposition internationale d’art contemporain en Allemagne. L’exposition se déroule plus précisément à la Cantine Robotron.

Dermani Abdoul-Ganiou devient ainsi le premier togolais à représenter valablement son pays à la Biennale Ostrale. L’évènement se tenait annuellement pendant les mois d’été depuis 2007 et est devenu une Biennale en 2017.

Le togolais présente deux œuvres vidéos à savoir : « Comment construire un monde meilleur? » et « Afrika » ».

La première vidéo intitulée « Comment construire un monde meilleur? » a été tournée à côté d’une fenêtre d’où l’artiste prononce les mots « amour », « tolérance », « solidarité » et « paix », pour refléter des valeurs qui contribuent à construire un monde meilleur.

Afrika à la Biennale Ostrale

La deuxième vidéo intitulée « Afrika », parle de l’Afrique, un immense continent de 54 pays. Dans cette vidéo, l’artiste montre la carte de l’Afrique faite de billets de banque qui changent de couleur, symbolisant son potentiel économique. Ceci renvoie à une image du continent africain, extrêmement riche en ressources naturelles ; alors que la plupart de ses populations vivent dans la pauvreté.

L’artiste international togolais, demeurant à Stuttgart en Allemagne, a reçu sa formation au Collège d’enseignement artistique et artisanal de Kpalimé.

Le 9 juillet 2021, Dermani Abdoul-Ganiou a reçu un prix de la 5è Biennale internationale, « Marko Krstov Gregovic », à Monténégro.

Il représentera également le Togo à la 5è « Bienal del Sur » qui s´ouvre le 24 juillet prochain à Caracas au Venezuela.




Gogoligo à Adebayor: « la Nivaquine est bien passée »

Rich results on Google's SERP when searching for 'Gogoligo'

L’humoriste Gogoligo, de son vrai nom Komi N’Tsuley se repent de ses erreurs. Après avoir passé 6 jours en détention préventive, il réalise que « tout homme est faillible » et promet de se redresser. A Emmanuel Adebayor, il assure que la dose de Nivaquine est bien passée.

Sauvé de justesse d’un emprisonnement par des acrobaties juridiques, Gogoligo a rapidement fait son mea culpa. Il a réitéré publiquement ses excuses à Emmanuel Adebayor qu’il a maladroitement accusé, ensemble avec Papson Moutité, d’avoir truqué son compteur de courant électrique ou encore d’avoir fomenté un assassinat contre sa personne.

« Depuis quelques jours j’ai été négativement sous les feux des projecteurs. Ceci lié à une affaire me liant avec mon aîné Sheyi ADEBAYOR. Je voudrais ici et maintenant lui réitérer mes excuses pour tout ce qui a dû arriver entre nous et qui l’aurait blessé au fonds de son âme. J’ai commis une erreur et je la regrette. Nul n’est infaillible. Et on apprend de ces erreurs », a posté Gogoligo sur sa page Facebook.

Le natif de Kpalimé promet tirer toutes les leçons de cette affaire pour l’avenir. Aux personnes qui sont intervenues pour sa relaxe, Gogoligo témoigne également sa reconnaissance.

Au rang des médiateurs, se retrouve un mouvement politique membre de la majorité au pouvoir dénommé « CONVERGENCE FAURE ».

Gogoligo évoque aussi l’intervention des « autorités politiques et militaires » dans cette affaire purement judiciaire. Selon lui, ces autorités ont plaidé pour leur « relaxe ».

L’humoriste remercie ses bienfaiteurs et leur demande de transmettre sa gratitude à Shéyi Adebayor.

« Dites-lui que Doliprane et nivaquine là sont bien passés. On viendra personnellement dire Merci », a-t-il conclu.

Gogoligo et Papson dans la même merde

Gogoligo et Papson Moutité avaient été interpellés le 16 juillet dernier et gardés à vue.  Emmanuel Adebayor a porté plainte contre les deux hommes pour diffamation et violation d’intimité. Papson Moutité et Gogoligo ont accusé l’ex-capitaine des Eperviers d’avoir truqué un compteur de la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) installé dans sa maison.

De plus, Gogoligo a déclaré il y a un an à la gendarmerie qu’Emmanuel Adebayor a envoyé des bandits à sa trousse pour le tuer.

Mercredi 21 juillet, ils avaient été écoutés par le procureur de la République. Au terme d’une longue audition à huis clos, l’humoriste et l’artiste de la chanson ont été inculpés pour diffamation aggravée, violation de l’intimité et associations de malfaiteurs dans une affaire de compteur truqué. Ils avaient été placés sous mandat de dépôt.

En garde à vue, les deux artistes seraient tombés malades. Gogoligo a deux crises et avait été évacué au Centre médico-social de la gendarmerie. De son côté, le chantre Papson Moutité souffrirait des troubles bipolaires.

Jeudi, Emmanuel Adebayor a lui-même plaidé dans une lettre adressée au procureur de la République pour leur libération. La star de football dit craindre pour l’aggravation de leur état de santé. Une démarche qui a abouti à leur libération.

Toutefois, Emmanuel Adebayor tient à l’éclatement de la vérité. Il a exigé que la justice continue son travail.




Gogoligo évacué dans un CMS

Rich results on Google's SERP when serching for 'Gogoligo'

La garde à vue de Papson Moutite et de Gogoligo continue. En milieu de semaine, les deux artistes togolais mis en cause dans une affaire qui les oppose à la star du football, Emmanuel Adebayor vont être présentés au parquet. Mais aux dernières nouvelles, l’humoriste est évacué dans un centre de santé pour suivre un traitement.

C’est un fait qui date de depuis dimanche. Gogoligo a fait une crise à la brigade anti-gang de Djidjolé où il est gardé à vue aux côtes de l’artiste de la chanson, Papson Moutite.

L’humoriste, d’après nos informations ne supporte pas la cellule dans laquelle il est écroué. Il a été évacué aussitôt au CMS de la gendarmerie.

Pendant ce temps, le juge d’instruction poursuit l’enquête préliminaire sur leur dossier. Il est signalé que cette enquête pourrait être bouclée d’ici mercredi. Les mis en cause seront présentés au parquet de Lomé sur le champ.

Gogoligo dans le même drap que Moutité

Papson Moutité et Gogoligo ont été interpellés et placés en garde à vue le vendredi dernier à la brigade anti-criminalité de Lomé suite à une plainte déposée contre eux par l’ex-capitaine des éperviers. 

Ils ont tous deux accusé Emmanuel Adebayor d’avoir truqué un compteur de la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) installé dans sa maison.

De plus, Gogoligo aurait déclaré il y a un an à la gendarmerie qu’Emmanuel Adebayor aurait envoyé des bandits à sa trousse pour le tuer.

Le témoin cité par l’humoriste n’a pas confirmé les faits mais a plutôt enfoncé l’accusateur de l’avoir manipulé dans « un coup monté pour ternir l’image de l’international togolais du football ».

Des accusations que la star du football togolais considère comme une atteinte à son honneur.




Fêtes traditionnelles: les restrictions reconduites en 2021

Rich results on Google's SERP when serching for 'fêtes traditionnelles'

Le gouvernement togolais avait interdit en 2020, les regroupements pour la célébration des fêtes traditionnelles. La mesure avait été prise pour limiter la propagation de la pandémie à coronavirus.  Le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, Payadowa Boukpessi et son collègue de la culture et du tourisme, Pierre Lamadokou rappellent que cette interdiction est toujours en vigueur.

Pour les deux ministres, il n’y aura pas de célébrations populaires des fêtes traditionnelles cette année, tout comme en 2020.

« Tenant compte du contexte de l’état d’urgence sanitaire toujours en vigueur, dans le cadre de la lutte contre la pandémie à la Covid-19, les regroupements de personnes ont été drastiquement limités. Cette mesure demeure en vigueur. Ceci étant, les regroupements pour la célébration des fêtes traditionnelles demeurent encore interdits jusqu’à nouvel ordre», a-t-on lu dans un communiqué du gouvernement.

Payadowa Boukpessi et Pierre Lamadokou citent nommément Evala, Akpéma (dans la préfecture de la Kozah), la prise de la pierre sacrée (dans la préfecture des Lacs), Ayizan (dans la préfecture de Zio), les fêtes des ignames (dans plusieurs préfectures), Agbogbozan fête des Ewé (dans la préfecture de Haho), Tingban-Paab (dans la préfecture de Tône).

Les deux ministres proposent que les différents rites soient exclusivement réalisés dans chacune des familles concernées par l’édition 2021 des cérémonies ancestrales.

Pour finir, MM. Boukpessi et Lamadokou précisent que ces rites familiaux se feront dans le strict respect des mesures barrières édictées par le gouvernement à savoir : le port obligatoire de masque de protection, le lavage des mains et la distanciation physique.




Plumes en herbe 2020: Isaac Fambi, le lauréat

Rich results on Google's SERP when searching for 'plumes en herbe'

La première édition du concours du Prix littéraire « Plumes en herbe 2020 », a connu vendredi son apothéose. L’initiative a été lancée le 14 novembre dernier par le Club Le Littéraire, à l’occasion de la 4è édition de la Foire Internationale du Livre de Lomé. A l’arrivée, c’est Isaac Kokou Fambi qui remporte le 1er prix.

Le concours « Plumes en herbe 2020 » vise à dénicher des talents togolais de 30 ans au plus, et leurs permettre de vivre leur rêve de devenir écrivains.

« Les objectifs sont atteints, puisse que le premier est de révéler des talents.  Nous en avons révélé plusieurs aujourd’hui, nous avons proclamé les 5 finalistes (…) », a fait savoir Steve Bodjona, président du Club Le Littéraire.

Parmi les 5 finalistes retenus, c’est Isaac Kokou Fambi qui a  séduit le plus le Jury de par la qualité de son manuscrit.  Son ouvrage est édité sous le titre « Un funeste destin ». Il gagne en plus un ordinateur.

« Les critères qui ont permis de faire le choix entre les participants sont le style  littéraire, l’intrigue, les scènes et descriptions et la capacité de l’œuvre à nourrir l’esprit. Et l’ensemble de ces éléments nous ont orienté à désigner l’auteur de ‘Un Funeste Destin’, comme lauréat de la première édition du Prix littéraire Plumes en Herbe », a expliqué Dr Anoumou Amekudji, membre du Jury.

Avec son ouvrage Isaac Kokou Fambi rejoint ainsi la grande famille des écrivains togolais.

« Je viens d’être décelé comme le lauréat de ce prix et nous étions au départ 26 personnes. En réalité ça a été une aventure très heuristique parce que nous avons découvert beaucoup de choses. Ça n’a pas été facile mais le résultat est tout simplement bon. Je remercie les organisateurs et tous ceux qui soutiennent l’initiative », a indiqué M. Fambi, l’heureux gagnant.

Le Club le Littéraire promet des accompagnements nécessaires au gagnant Isaac Kokou Fambi pour que son œuvre puisse être éditée.

Rappelons qu’au départ, 26 candidats se sont inscrits pour « Plumes en herbe 2020 », 14 ont été disqualifiés pour non-conformité au genre littéraire. Après un délai de recours de 7 jours a été accordé aux recalés conformément à l’article 5 du règlement régissant le prix. Après étude des arguments des uns et des autres, la liste définitive suivante a été publiée et les manuscrits retenus transmis au jury de 5 membres.




Toofan, les fils du vent frappés par un deuil

Rich results on Google's SERP when serching for 'toofan'

Le célèbre duo de la musique togolaise, Toofan composé de Mast Just de son vrai nom Kossivi Fatowou et Barabas  à l’état civil, Blaise Mensah est en deuil. L’un des membres du groupe vient de perdre un être très cher à lui. La toile est inondée de messages de condoléances et de courage.

C’est Hit Radio Togo qui a donné la nouvelle. Sur sa page officielle, ce jeudi la radio du show biz a informé du décès du père de Blaise Mensah, alias Barabas.

« Bon courage  à notre Barabas Toofan dans ce dur moment », a posté la radio sur sa page facebook avec une photo de l’artiste chanteur à l’appui.

L’informateur n’a pas donné de détails sur le décès du parent de l’artiste qui s’est révélé aux mélomanes en 2005. Plus de 2 milles d’internautes  ont réagi au post en l’espace de moins d’une heure de temps. Tous ont souhaité un bon repos à papa Barabas et lui ont exprimé leur  reconnaissance.

Pour eux, son passage sur terre n’a pas été inutile pour avoir donné à un garçon comme Blaise Mensah.




Gretah Waklatsi: ‘Aristo est un frère, il le restera’

Rich results on Google's SERP when serching for 'gretah waklatsi'

Gretah Waklatsi s’est prononcée pour la première fois sur le différend qui l’oppose à Aristo Le Blédard. Problème encore pendant devant la justice togolaise. Aux dernières nouvelles, le mis en cause, très influent sur les réseaux, continue de mobiliser l’amende qu’il s’est engagé à payer afin d’échapper à la prison.

A Lomé, Gretah Waklatsi-Blain fait d’une pierre plusieurs coups. Après avoir porté plainte contre Bruce Aristide Soglo, très connu sous le nom d’Artisto Le Blédard, la franco-togolaise s’est lancée dans la promotion de son nouveau livre intitulé « Trésor Bafoué ».

Au détour d’une interview, elle a évoqué les raisons qui l’ont poussé à porter plainte contre le fondateur de la marque de vêtements « Aklaaa ».

Grétah Waklatsi exige de son « frère » le respect

Mme Waklatsi a indiqué avoir porté plainte contre Aristo le Blédard pour exiger « tout simplement un peu de respect, c’est tout ».

Au sujet du différend avec l’influenceur, Gretah Waklatsi note qu’un accord a été effectivement trouvé.

« …C’est une affaire qui est en justice et qui n’est pas encore réglée… C’est vrai qu’on a trouvé un consensus avec l’aide des hommes de lois mais ce n’est pas encore terminé. Donc je ne suis pas encore autorisée à en parler pour l’instant », dit-elle.

La fondatrice de l’association humanitaire 1.2.3.Togo, a souligné par la suite qu’Aristo Le Blédard n’est pas son ennemi.

« C’est un frère, il restera un frère », a-t-elle rassuré carrément dans des propos rapporté par togotopnews.

Dans son nouveau livre « Trésor Bafoué », Gretah Waklatsi dénonce le fait que certains utilisent les réseaux sociaux « pour salir la réputation d’une personne, l’avilir, la détruire pour, on ne sait quelle raison ».

Notons qu’Aristo Le Blédard devra payer 2 millions de Fcfa, l’équivalent de 3000 euros à Gretah Waklatsi pour récupérer son passeport.




Dje Joujou signe avec la maison de production « 5 Etoiles »

Rich results on Google's SERP when serching for 'dje joujou'

La maison de production« 5 Etoiles » s’engage à jouer dorénavant un grand rôle dans la carrière artistique  de Dje Joujou. La société de production, de shooting photos et vidéos a signé samedi à Lomé un contrat avec l’artiste togolais de la chanson. L’objectif est d’amener Dje Joujou à extérioriser le plein talent qu’il possède.

Le document a été paraphé par Djé Joujou et la responsable de la maison « 5 Etoiles », Lina Kpatanyon Mlapa en présence du staff et des membres de la famille de l’artiste.

La durée du  contrat est de 2 ans.  Durant cette période  « 5 Etoiles »  va  accompagner financièrement tous les  projets de l’artiste. Les aspects marketings, commerciaux, juridiques seront gérés par la maison.

Elle s’engage ainsi à œuvrer de toutes ses forces pour le succès de l’artiste. Ce qui illustre la volonté de la structure de faire éclore et de mieux révéler les talents décelés chez le chanteur togolais. 

Mme Mlapa explique ce contrat de partenariat par l’immense talent  que dégage le jeune artiste  évoluant dans la rumba.

« Djé Joujou est un artiste talentueux. En Rumba, la musique qu’il fait, il a beaucoup de talents que les Togolais ne voient pas. L’ambition c’est de faire de lui un Papa Wemba ou un Koffi Olomidé », a-t-elle expliqué.

Qui est Dje Joujou ?

Dje Joujou est un artiste de la chanson, compositeur qui  évolue dans la Rumba. Avec déjà 13 ans dans le domaine musical, Kossi Mawuli Mlapa alias Dje Joujou, a fait des scènes internationales notamment à Toulouse, Narbonne (France) en 2017, Festival « Kola » à Bamako (Mali) en 2019.

Auteur des chansons “Midissa”, “Le temps”, “Falabalé”, “Hosanna, le poulain de Mayrule Corporation a à l’occasion de cette signature lancé « Economie », un nouveau sigle qui montre la voie de la réussite.