Ad Top Header

Le gouvernement togolais a examiné mercredi les recommandations du Conseil scientifique et des mesures proposées pour faire face à l’augmentation des cas de contamination dans le grand Lomé. A l’occasion, le ministre de l’administration territoriale a aussi rendu compte des suggestions issues des consultations menées avec les préfets et les maires du grand Lomé, les responsables des marchés, le syndicat des tenanciers de bars et de restaurants, les responsables religieux. A l’issue, de nouvelles mesures ont été communiquées.

Dans un contexte d’augmentation sans cesse des cas de contamination à la Covid19, l’Association des Grandes Entreprises du Togo (AGET) prend ses responsabilités. L’organisation a organisé une séance de vaccination de ses membres mardi à Lomé. L’opération a connu une grande mobilisation et les responsables de l’AGET appellent l'ensemble du secteur privé et les populations à adhérer massivement au programme de vaccination et à respecter les gestes barrières.

Disparu des radars depuis plus quelques semaines, Jean-Pierre Fabre a réapparu en public mardi. Le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) a été contaminé au nouveau coronavirus. Sa situation a inquiété ses lieutenants et certains militants de son parti ayant appris la nouvelle. Plus de peur que de mal, le maire de la commune Golfe 4 a recouvré sa santé et donne des conseils.

Le gouvernement togolais pourra définir de nouvelles mesures dans la lutte contre le coronavirus. Après le  Professeur Colonel Mohaman Awalou Djibril qui annonçait un possible retour du couvre-feu à Lomé, c’est le tour du  Conseil scientifique d’évoquer l’urgence de nouvelles dispositions restrictives. Ces nouvelles mesures sont attendues d’ici lundi. Elles ont été exposées vendredi au Chef de l’Etat au cours d’une réunion de crise.

Victoire Tomegah-Dogbe, Premier ministre du Togo a obtenu mardi l’accord de l’assemblée nationale la prorogation de l’état d’urgence sanitaire. La nouvelle prorogation a été demandée sur avis du comité scientifique compte tenue de la situation préoccupante de la pandémie à coronavirus au Togo. Pour Mme Tomegah-Dogbe, cette prorogation va permettre de maintenir la vigilance et d’adapter la riposte suivant l’évolution de la pandémie.

Le Togo poursuit sa campagne de vaccination contre la Covid-19 dans la région du Grand Lomé. Et c’est bien avec le vaccin AstraZeneca, au centre d’une polémique mondiale. Une rencontre d’information a été organisée mardi à l’endroit des médias. On retient que le Togo ne suspendra pas la vaccination. Le pays compte vacciner jusqu'à 40% de la population lors de la 2e phase de la vaccination.

La campagne de vaccination contre la Covid-19 au Togo se déroule normalement. C’est  ce que vient d’indiquer le gouvernement annonçant dans la foulée une autre phase de la campagne toujours avec Astrazeneca. D’ores et déjà un processus de dénombrement des personnes concernées est enclenché. Pendant ce temps, un évêque et des opposants appellent à suspendre provisoirement la campagne.

Les ambassadeurs de l’Union européenne, de l’Allemagne, de la France et des Etats-Unis ont salué mercredi le démarrage de la vaccination contre la Covid19 au Togo. Leurs pays sont les principaux bailleurs de l'initiative COVAX. Ils ont souhaité un bon déroulement de la campagne et espèrent une grande participation des togolais.

Le Togo a démarré mercredi sa campagne de vaccination contre la Covid19. La première injection a été faite à la Cheffe du gouvernement. Victoire Tomegah-Dogbé, qui a été suivie par les membres du gouvernement, ouvre ainsi le bal de la vaccination dont la première phase prend en compte le personnel de santé et les personnes de plus de 50 ans.

Le Togo figure désormais au rang des premiers pays africains ayant reçu la première vague de vaccins de l'initiative COVAX. Le pays de Faure Gnassingbé a réceptionné dimanche 156 000 doses de vaccin AstraZeneca. Le lot contient également 157 500 seringues, et 1575 boites de sécurité.

OTR