Ad Top Header

Dr Agbegnenou met en marche RETICE à ESAG-NDE Lomé

By January 22, 2021 1083

Le RETICE,  le cartable numérique du Docteur Victor Kossikouma Agbegnenou est opérationnel à l’Institut Supérieur d’Administration et de Gestion (ESAG-NDE). Les avantages de ce système ont été présentés jeudi au corps enseignant et aux étudiants. ESAG-NDE, la première université du Togo qui a opté pour le déploiement de cette solution entend  profiter pour améliorer davantage la qualité de son  enseignement.

Selon Dr Agbegnenou, le RETICE déployé à ESAG-NDE est un système connecté intégrant un serveur local et des terminaux numériques qui apportent une véritable révolution dans le domaine de l’enseignement.

La solution va permettre à cette université privée du Togo de disposer d’un réseau numérique local permettant de communiquer et de partager des données sans recourir à l’internet. Elle offre la possibilité aux étudiants de suivre les cours en temps réel et en différé. A l’enseignant, le système permet de dispenser le cours même s’il n’est pas dans l’enceinte.

« Avec RETICE, les étudiants d’ESAG-NDE ont désormais les cahiers, les livres, les crayons numériques, bref ce qui est  fourniture scolaire qu’on achète pour mettre dans nos sacs. Le sac rentre dans une tablette où on peut avoir son crayon, sa gomme, sa règle… »,  a détaillé le scientifique concepteur-inventeur, théoricien et praticien transversal des sciences.

L’outil en question a déjà fait ses prouesses en occident surtout dans l’Hexagone où vit le Togolais. Parmi les nombreux établissements qui bousculent à ses portillons, c’est ESAG-NDE qui est finalement devenue le premier à se le doter.

« Nous voulons encore du meilleur pour nos étudiants. Surtout que nous sommes à l’ère du numérique, il n’y a pas de raisons pour nous de ne pas saisir cette opportunité » a expliqué Révérende Sœur Dr Louise de Jésus Afiyo Assinon.

La directrice générale d’ESAG-NDE dévoile que le partenariat avec RECTICE a commencé depuis fort longtemps. La crise sanitaire à coronavirus est venue confirmée que ce dispositif est capital pour une université qui veut maintenir son meilleur niveau en qualité  de bon enseignement.

OTR