Ad Top Header
Louis KAMAKO

Louis KAMAKO

L’Union de la République (UNIR) menace de sanctionner ses élus locaux. Le parti au pouvoir déplore une certaine insubordination de ses maires qui prennent des initiatives de leur propre gré. Un relent indépendantiste qui n’est pas toléré par les instances dirigeantes de la formation politique de Faure Gnassingbé.

Le Togo est un importateur des produits de Jean Arnoult. La première maison de Champagne de l’Aube est désormais représentée au Togo grâce à un fils du terroir qui veut répondre au besoin de la clientèle. Veuve Cheurlin, l’une de cette boisson a été  présentée ce week-end au public de Lomé.

C’est la parole des responsables de ScanTogo contre celle des populations de Sika-Kondji dans le dossier d’indemnisation des propriétaires terriens. Après la sortie médiatique de Jean Adolehoume et de Joseph Gomado, le village de Sika-Kondji s’est soulevé ce week-end  pour dénoncer des propos mensongers, la corruption et la cruauté des togolais qui sont autour d’Eric Goulignac, directeur général du Groupe HeidelbergCement. Les propriétaires terriens réclament la fiche de paiement et les procès-verbaux de comptage des biens ainsi que le barème.

Nicolas Lawson relève les dessous de la création d’Union pour la République (UNIR, au pouvoir). Le président national du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR) a indiqué le week-end dernier qu’il est celui qui a baptisé la formation que préside Faure Gnassingbé depuis 2012. M. Lawson explique qu’il avait agi dans l’intérêt supérieur de la nation togolaise.

L’Office Togolais des Recettes (OTR) a procédé mardi à l’instauration d’un Comité Sécurité et Santé au Travail. Ceci conformément à la recommandation du code du travail qui vise à créer un environnement de travail sain et propice à tous les agents. Désormais, il y a une institution qui promeut les actes de prévention liés aux risques professionnels dans cet Office.

Abdoulaye Yaya a officiellement pris fonction. Nommé le 02 décembre dernier par décret pris en conseil des ministres, le président de la Cour suprême du Togo a prêté serment lundi devant le bureau de la Représentation nationale. Le magistrat a juré devant Yawa Tsegan, présidente de l’assemblée nationale et les membres de son bureau de veiller à la bonne application de la règle de droit par les juridictions inférieures.

Alors que des voix se lèvent pour réclamer la libération des opposants togolais encore dans les liens de détention, le ministre des droits de l’homme et des relations avec les institutions de la République indique qu’il n’y a de détenus politiques au Togo. En milieu de semaine dernière, Dr Christian Trimua a accusé les opposants et autres acteurs de la société civile à avoir tendance à manipuler des concepts rendant ainsi difficile la résolution des questions relatives aux droits humains. Il appelle à cet effet à revoir le statut de détenus politiques attribués ‘’à tort à travers’’ à certains prisonnier.

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) recentre le débat sur la violation des droits de l’homme au Togo en période de la Covid-19. Après avoir déploré la régression dans la protection des droits humains ces derniers mois au Togo, l’association a réuni jeudi à Lomé, ambassadeurs accrédités au Togo, membres du gouvernement et acteurs de la société civile autour de la problématique. La rencontre organisée à l’occasion de la Journée internationale de la Déclaration Universelle de Droits de l’Homme (DUDH) a été une occasion  pour les acteurs de se réengager.  

Amis des Enfants Démunis (A.D.E.D) est dans le vif du sujet. L’association parrainée par Djinadou Akouvi Vicki Guidiglo vivant aux Etats Unis d’Amérique était vendredi à l’EPP de Gbama-Hlan à Djagblè Légbanou pour le lancement des activités après l’assemblée générale constitutive du week-end dernier. Là bas à 17 Km de Lomé, A.D.E.D a soutenu 96 élèves dont les conditions d’étude sont défavorables.

Au Togo, la course pour la succession de Kélani Azaad Bayor à la tête du Comité national olympique togolais (CNO-Togo) est enclenchée depuis un moment. En lice pour prendre les rênes de la faîtière des sports togolais, Germain Kokouvi Wona, un fin amoureux et passionné du sport, dynamique, ambitieux et expérimenté. L’ancien président d’Agaza Football Club de Lomé est pour les anciens et connaisseurs de l’olympisme, l’homme qu’il faut pour le renouveau du CNO-Togo. Il est entouré des grandes personnalités du sport et grâce à la sérénité qu’il dégage, M. Wona est admiré même par les hommes de confiance de Deladem Akpakpi, son adversaire direct.

OTR