Ad Top Header
Louis KAMAKO

Louis KAMAKO

Le directeur de publication de "L'Indépendant Express" arrêté tard dans la nuit de mardi et gardé jusque-là à la brigade antigang de Djidjolé vient d'être transféré au Service central de recherches et d'investigations criminelles de la gendarmerie nationale (SCRIC). Reporter Sans Frontières (RSF) condamne également une prédation de la liberté de presse. Pendant ce temps, 7 organisations de la presse dénoncent un enlèvement du journaliste et exigent sa  libération immédiate.

L’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armées Chimiques (ANIAC-Togo) poursuit ses activités. Cette structure créée en 2015 par décret présidentiel a été « d’une perspicacité extrême » dans la mise en œuvre de son plan d’action 2020 malgré la pandémie à coronavirus. L’institution  qui s’est réjouie récemment d’avoir évité au Togo le drame de Beyrouth a dressé mercredi un bilan élogieux de ses activités de cette année.

La Section togolaise de l’Union internationale de la presse francophone (UPF-Togo) se joint à l'ANC de Jean-Pierre Fabre, à la Dynamique Mgr Kpodzro, au Mouvement Martin Luther King (MMLK) et  à l’association Journalistes pour les Droits Humains (JDHO) pour condamner l’arrestation de Carlos Ketohou. L’organisation professionnelle de presse donne par ailleurs des précisions sur la situation du journaliste. Pour Loïc Lawson et les siens, le Directeur de publication de « L’Indépendant Express » a été arrêté pour son article sur le vol des cuillères dorées.

Les députés togolais ont adopté mardi à l’unanimité le projet de loi portant nouveau code de travail après deux (2) jours de discussions parlementaires. Le texte remplace ainsi le code de travail en vigueur au Togo depuis 2006, devenu obsolète. Le nouveau texte, selon Gilbert Bawara se veut avant-gardiste. Il  traduit, ajoute le Commissaire du gouvernement, le souci constant du Chef de l'Etat de proscrire la logique de l'affrontement et du conflit permanent et de privilégier la culture du dialogue et du compromis entre employés et employeurs.

Au Togo, les litiges fonciers s’empilent et se ressemblent. A Bè-Kpota Atchantimé, c’est une allemande du nom de Guerard Amanda Tatiana qui se réclame le titre foncier de  67 maisons menaçant d’expulser les occupants des lieux. Lundi, les habitants se sont mobilisés pour dénoncer une escroquerie orchestrée par l’allemande qui est soutenue par des juges togolais « véreux ». Le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbe est appelé au secours pour tuer dans l’œuf cette nouvelle crise sociale.

King Mensah ajoute une nouvelle corde à son arc. L’artiste togolais de la chanson, l’ambassadeur de la musique togolaise joue le policier. Il est un Commissaire divisionnaire dans le « Coup de Grâce ».  

Des rumeurs annonçaient le départ du Dr Gada Folly Ekue de l’Union des Forces de Changement (UFC). Elles sont aujourd’hui devenues des clameurs. Le week-end dernier, le désormais ex Conseiller politique de Gilchrist Olympio a levé le voile sur cette question en laissant entendre ouvertement son éloignement de cette formation politique pour des raisons personnelles. L’universitaire entend poursuivre ses ambitions politiques pour le Togo au sein d’une autre formation politique ou dans le cadre d’un autre projet politique.

La commune du Golfe 1 a ouvert mercredi les travaux de sa session budgétaire, gestion 2021. Le budget qui fera l’objet de validation s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 2,480 milliards francs CFA. Les actions prévues dans ce budget primitif ont un caractère d’urgence et opérationnel pour baliser la voie à la réalisation du plan communal de développement de Bè.

L’apôtre King Yoshua Agboti revient avec une nouvelle révélation sur la politique togolaise. Le responsable de l’église Les Elus pour la nouvelle Jérusalem à qui Dieu a récemment dit que les morts sont plus heureux que les Togolais affirme avoir reçu une nouvelle  prophétie. L’apôtre a révélé mardi à la presse nationale que le 18 décembre dernier, Dieu lui a indiqué qu’une nouvelle ère va commencer pour le Togo dans ces derniers jours.

Depuis en Allemagne où il vit, le Professeur Orynoko Zinozis Gabiam apporte sa pierre à l’édifice du Togo. Le Chroniqueur qui éveille les consciences a bouclé lundi à Lomé une tournée nationale de soutien aux enfants démunis en lien avec les fêtes de fin d’année. Ceci à travers l’intermédiaire d’une équipe de jeunes acquis à la cause du natif de Batonou.

OTR