Ad Top Header

L’Association des Femmes Chefs d’Entreprises au Togo (AFCET) a organisé samedi à Lomé, une séance de sensibilisation à l’endroit des bonnes dames du marché de Hanoukopé. La rencontre a permis d’outiller ces dernières sur les questions de la gestion économique, moyens favorables pour la création d’entreprises, et les recours qu’elles peuvent avoir.

Femme Sport et Développement (FE.S.DEV) entre dans le vif du sujet. Instituée pour contribuer à l’épanouissement de la femme via l’éducation et la pratique des activités physiques et sportives, l’association a entamé samedi à Lomé une formation des animateurs et animatrices sportifs, socioéducatifs. La rencontre a porté sur les thématiques Genres et leadership féminin et à la pratique de volleyball. L’idée est d’amener les membres de l’association à partager leurs expériences en volley avec les jeunes filles.

L’Association des Journalistes pour la Promotion des Droits de l’Homme au Togo (AJPDH) se sent interpellée sur le sexisme auquel est victime la gente féminine sur les médias. Elle a organisé mercredi à Lomé une conférence-débat sur la thématique. In fine, un appel a été lancé aux différents acteurs du domaine de la presse de refaire l’image de la femme qui reste écornée sur les médias depuis fort longtemps.

La présidente de l’assemblée nationale togolaise Djigbodi Yawa Tségan, a pris part jeudi à Lomé à un atelier bilan de la célébration de la journée internationale de la fille. C’était en présence de la ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Adjovi Lonlonyo Apedo Epse Anakoma. La rencontre organisée par  Plan International Togo est dénommée « Filles Aux Commandes ». Elle a permis à des filles leader d’échanger avec la cheffe du parlement togolais.

La mortalité maternelle et néonatale est un phénomène fréquent au Togo. Cette situation est souvent due au manque de moyens financiers des patientes et des familles, ou parfois au manque de matériels dans les centres de santé. Pour remédier à ce problème, le gouvernement togolais vient d’initier un programme relatif à la gratuité de la prise en charge de la femme enceinte.

C’est le désarroi pour plusieurs femmes togolaises revendeuses de chaussures au grand marché de Lomé. Celles-ci ont vu leurs marchandises saisies par les forces de l’ordre du Togo au profit d’un libanais. Cet expatrié, au centre d’un jeu, joue sur ses moyens et ses relations pour empêcher les bonnes dames de poursuivre l’activité qu’elles mènent bien des années avant l’arrivée de ce libanais au Togo. Apportant de l’eau au moulin des bonnes dames, le Mouvement Martin Luther King (MMLK) invite les autorités togolaises à protéger les droits des autochtones et à restaurer les femmes en question dans leurs droits.

Des femmes togolaises sont en joie. Elles comptent se rendre à la Présidence de la République et à la Primature pour l'exprimer. L'action intervient suite à la nomination de Victoire Tomégah-Dogbé au poste de Premier ministre du Togo.

Plusieurs femmes de Lomé ont été sensibilisées vendredi sur leurs droits et obligations en milieu conjugal. L’initiative est à l’actif de Léonardina Rita Doris Wilson-de Souza, député de l'Union des forces de changement (UFC) à l'Assemblée nationale.

Au Togo, les jeunes filles ou les jeunes femmes ont encore du mal  à se hisser au rang des femmes d’affaires dans les secteurs qui demandent beaucoup d’intellect. En entrepreneuriat par exemple, sur les 3668 nouvelles entreprises enregistrées par le Centre de formalité des entreprises en mai 2020, 917 ont été créées par des femmes ; soit un taux de 25%. Pour contribuer à améliorer ce chiffre, il a été lancé jeudi à Lomé  le « Projet de sensibilisation en trois (03) dimensions pour le renforcement de l’entreprenariat des jeunes filles/femmes au Togo ».

La libération de Papson Moutite fait réagir le Collectif « Non c’est Non ». Pour ce mouvement de défense des droits des femmes, la libération provisoire de l’artiste togolais de la chanson poursuivi pour viol et violences aggravées met en danger les plaignantes.

Page 1 of 6
OTR