Ad Top Header

Le ministre togolais  des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat vient d’ordonner aux responsables du secteur éducatif de lui fournir la liste exhaustive de tous les enseignants qui cesseraient ou perturberaient les activités pédagogiques. Pour lui, il doit prévaloir dans les établissements scolaires une sérénité sans faille. Prof Dodzi Kokoroko évoque ainsi le protocole d’accord signé entre le gouvernement et les principaux acteurs du domaine.

Le Protocole d'Accord du 19 avril 2018 entre le gouvernement togolais et les acteurs du système éducatif notamment les syndicats d’enseignants a été complètement revu. Cette revue démarrée le 25 novembre dernier s'est achevée le jeudi 03 décembre 2020 à Lomé. Elle s'est déroulée avec la participation du Gouvernement, représenté par des ministres Dodzi Komla Kokoroko, Eké Hodin et Gilbert Bawara ainsi que des membres du groupe de travail. A l’issue, il est annoncé la mise en place prochaine d'un pacte national sur l'éducation.

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Majesté Ihou Wateba et le président de l’Université de Lomé, Komla Dodzi Kokoroko également ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat n’en peuvent plus des mouvements d’humeur des enseignants de cette Université. Ils ont tenu jeudi une rencontre avec les responsables des syndicats des enseignants du supérieur. Occasion pour les 2 ministres de situer l’opinion sur le salaire que gagnent les enseignants selon leur grade et de mettre en garde les « fauteurs de trouble ».

Le gouvernement a supprimé les frais d’inscription aux divers examens scolaires et universitaires pour compter de la rentrée 2020-2021. Cette décision a été entérinée par un arrêté interministériel pris par le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Dodzi Kokoroko et son collègue de l’enseignement supérieur et de la recherche, Majesté Ihou Wateba. Dans l’arrêté, les ministres précisent les examens concernés par cette décision.

C’est la saison des concours d’entrée et des inscriptions dans les différentes écoles et facultés de l’Université de Lomé. Les démarches sont en cours par les étudiants. Selon un arrêté pris mardi par le Président de l’Université, les titulaires du diplôme de capacité en droit sont autorisés à candidater, participer aux concours de sélection ou s’inscrire au titre de l’année 2020-2021.

2,6 millions écoliers et apprenant du préscolaire, du primaire, du secondaire général et technique et de la formation professionnelle ont effectué lundi la rentrée scolaire 2020-2021. Pour le ministre des enseignements, cette rentrée intervient dans une triple démarche de dextérité, d’autorité, et de proximité pour cause de l’épidémie à coronavirus qui sévisse toujours. Prof Komla Dodzi Kokoroko appelle tous les acteurs à la collaboration et au respect des mesures barrières. Le ministre annonce également une batterie de réformes devant améliorer le statut de l’enseignant et renforcer les approches de formation.

Alors que tout semble prêt du côté du gouvernement pour un début effectif des cours le lundi prochain, les enseignants se signalent de nouveau. Les fédérations des syndicats de l'enseignement indiquent que plusieurs points sont encore à clarifier. Elles entendent prendre leur responsabilité si rien n’est fait.

Komla Dodzi Kokoroko a réitéré  jeudi le protocole sanitaire qui régira l'année scolaire 2020-2021 au Togo. En dehors de la rentrée pédagogique prévue, d’autres dispositions sont annoncées pour éviter la contamination du coronavirus dans les écoles dont la stratégie du double flux. Le ministre en charge des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat rassure sur la sérénité de l'année et invite par ailleurs des "déclinologues" à apprécier les efforts du gouvernement togolais.

Le Professeur Komla Dodzi Kokoroko restructure son ministère. Le ministre des enseignements primaire, secondaire, techniques et de l’artisanat  a procédé mardi à la formation d'une équipe de travail. Des nominations qui réorganisent l’équipe devant l’aider à moderniser le système éducatif togolais.

Trois professeurs de l’Université de Lomé font leur entrée dans le nouveau gouvernement de Faure Gnassingbé. Les Professeurs Akodah Ayewouadan et Majesté Ihou-Wateba prennent respectivement les départements de la communication et de l’enseignement supérieur. A la tête de l’Université de Lomé depuis 2016, Prof Dodzi Komla Kokoroko aura désormais la lourde charge de gérer le ministère des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat.

Page 1 of 5
OTR