Ad Top Header

Les directeurs et experts des centres Olympafrica d’Afrique de l’Ouest sont en réunion depuis mardi à Lomé. La rencontre se poursuit jusqu’au 10 avril prochain et regroupe au total 14 pays d’Afrique francophone et lusophone. Les travaux permettront de faire évaluer les  programmes et les activités à mener dans les deux prochaines années. Des formations sur le Teqball et le football seront faites. 

Deladem Akpaki a réaffirmé samedi ses priorités à la tête du Comité National Olympique  du Togo (CNO-Togo). C’était à l’occasion du lancement officiel à Atakpamé (156 Km au nord de Lomé) de la reprise des activités sportives au Togo, suspendues il y a un an à cause de la pandémie à coronavirus. Pour le successeur de Kelani Azaad Bayor, son bureau travaille d’arrache-pied pour que le Togo soit présent dans toutes les disciplines lors des prochains Jeux Olympiques.

Le Comité national Olympique du Togo tient samedi 19 décembre prochain son congrès électif. Deux candidats sont en lice et mobilisent les électeurs pour la victoire. Pour l’heure, la campagne et l’organisation se déroulent dans le fair-play. Une situation laissant croire que l’appel de la ministre des Sports, Lidi Bessi-Kama a été entendu. Pendant qu’on y est, le Comité International Olympique salue dans un courrier l’organisation de ces élections.

Au Togo, la course pour la succession de Kélani Azaad Bayor à la tête du Comité national olympique togolais (CNO-Togo) est enclenchée depuis un moment. En lice pour prendre les rênes de la faîtière des sports togolais, Germain Kokouvi Wona, un fin amoureux et passionné du sport, dynamique, ambitieux et expérimenté. L’ancien président d’Agaza Football Club de Lomé est pour les anciens et connaisseurs de l’olympisme, l’homme qu’il faut pour le renouveau du CNO-Togo. Il est entouré des grandes personnalités du sport et grâce à la sérénité qu’il dégage, M. Wona est admiré même par les hommes de confiance de Deladem Akpakpi, son adversaire direct.

Le président du Comité national olympique du Togo (CNO-TOGO) n'est pas homme à se faire distraire. Plus soudé que jamais avec ses membres dynamiques du Bureau Exécutif de l'institution pour redorer le blason du sport dans au Togo et sur l'échiquier international, Azaad Kélani Bayor adresse un message lourd de sens en cette Journée Olympique.

Le Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo) apporte son soutien à toute la famille sportive togolaise en cette période de crise sanitaire. Le Bureau du CNO-Togo a octroyé des vivres et des masques aux différentes fédérations sportives samedi à Lomé.

Du 17 au 18 octobre se déroule à Doha au Qatar, la XXIVème Assemblée générale des Associations des comités nationaux olympiques (ACNO). Plus de 1000 délégués et acteurs olympiques issus de 204 comités du monde entier participent à ce grand rendez-vous autour du thème : « Faire du sport un instrument pour unifier le monde ».

En marge du 18ème championnat d’Afrique de karaté de la zone 3 qui se déroule à Abidjan, l’Union des fédérations africaines de karaté (UFAK) a tenu son congrès. Au terme de cette assise, le Togolais Koffi Assenim, président de la Fédération togolaise de karaté, Secrétaire général adjoint du Comité national olympique du Togo, est élu Secrétaire général de l’UFAK, Zone 3.

Le Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo) n’a pas tardé pour frapper dans l’affaire de la fausse skieuse « togolaise » inscrite aux Jeux Olympiques (JO) d’hiver de Sochi en 2014. Alessia Dipol qui a participé à ces jeux au nom du Togo n’est pas togolaise et ne disposait d’aucun papier togolais. A l’issue de sa session extraordinaire tenue le 25 mai dernier, Auguste Dogbo (ancien président du CNO-Togo), Roger Kossi Evenamede (président de la Fédération Togolaise des Sports de Glisse et de Ski, Owolabi Ramanou, secrétaire général de ladite fédération ont été suspendus de toute activité et fonction liée à la gestion des associations sportives au Togo pour trois ans.

Kelani Azaad Bayor a été élu vendredi président du Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo). C'était au cours de l'assemblée générale élective de l'instance olympique togolaise. M. Bayor est arrivé largement à la tête de vote avec 35 voix contre 8 pour seulement pour Théophile Locoh.

Page 1 of 2
OTR