Ad Top Header

Nombreux sont-ils à évoquer le changement  climatique mais peu seulement connaissent les effets ou les causes. Pour former et informer sur la thématique, l’ONG Les Amis de la Terre a publié un magazine et une étude. Les deux documents  ont été présentés à la presse lundi à Lomé.

Les Amis de la Terre-Togo, Milieudefensie et les Amis de la Terre-Afrique ont appelé lundi les gouvernants et les sociétés transnationales impliquées dans des projets de développement en Afrique à adopter une politique de consentement libre, préalable et éclairé. Ces organisations ont tenu lundi une conférence de presse à Lomé et ont réaffirmé son opposition contre le pillage des biens naturels. Pour elles, l’extraction de ressources à grande échelle représente un grand danger pour la vie et la survie  des communautés en Afrique.

Les Amis de la Terre-Togo (ADT-Togo) a célébré en différé vendredi l’édition 2018 la journée africaine pour une dentisterie sans mercure sur le thème «combattre l’intoxication à l’amalgame dentaire pour protéger les enfants ». A l’occasion, le point focal des organisations de la société civile togolaise de l’approche stratégique de la gestion internationale des produits chimiques, a exhorté le gouvernement a éradiqué l’utilisation du plomb dans la peinture et le mercure dans l’amalgame au Togo.  Il propose à cet effet un texte qui encourage à prendre une disposition juridique pour bannir l’utilisation du plomb sur le territoire national.

Les Amis de la Terre-Togo congratulent le gouvernement togolais pour sa décision d’interdire la commercialisation du glyphosate sur toute l’étendue du territoire nationale. En conférence de presse vendredi à Lomé, l’ONG a formulé des recommandations à l’intention des pouvoirs publics pour la mise œuvre de cette mesure. Elle les  invite dans le même temps à aller plus loin en interdisant aussi l’importation et la commercialisation des OGM.

L’exploration pétrolière réalisée en 2011-2012 par la compagnie italienne ENI a révélé que le Togo dispose d’une quantité exploitable de pétrole aux larges de ses côtes, affirme l'Ong "Les Amis de la Terre". Si son exploitation pourra permettre à l’Etat de renflouer ses caisses, il faut noter que le pétrole est également une source de pollution de l’environnement. Un séminaire sous régional s’est ouvert vendredi à Lomé pour échanger et partager des expériences sur le sujet et commencer à préparer les communautés togolaises.

L’ONG Les Amis de la Terre a animé mardi à Lomé une conférence publique sur le thème « Le monde sans les énergies fossiles. La transition vers les énergies renouvelables ». La conférence  qui vise notamment à évoquer le lien entre les énergies fossiles et les changements climatiques a été ouverte par François Lardja Monkouna, conseillé du ministre de l’Environnement et des ressources forestières. A l’arrivée une pile de recommandations a été formulée devant amener à résoudre la crise climatique au Togo.

L’ONG les Amis de la Terre a rassemblé vendredi à Lomé plusieurs acteurs de la lutte contre les Changements climatiques. La rencontre  a permis aux participants d’aborder la question cruciale de la justice climatique.

OTR