Ad Top Header

Togo: Un rescapé de Cabinda invite à tourner la page, 10 ans après la fusillade

By January 08, 2020 144

Koadjo Elitsa, alias l’Oncle Sam se souvient toujours de l’attaque de Cabinda comme si c’était hier. Le directeur technique des éperviers du Togo d’alors qui a frôlé de si près la mort au cours de cette fusillade  vient de publier ‘’Le Rescapé de Cabinda’’. C’est un opuscule préfacé par Mgr Nicodème  Barrigah-Benissan à travers lequel, l’auteur voit désormais la vie autrement et invite instamment les autres à aller à l’essentiel.

Pour M. Elitsa, ‘’Le Rescapé de Cabinda’’ est  une mise à nu de l’état  catastrophique de l’être humain qui regarde sans voir.

« Chaque être est une merveille mais quand tu regardes sans voir,  tu vois des montres ou bien tu vois des éperviers sauvages. C’est pourquoi on a tiré sur nous. C’est la mise à nu de l’état catastrophique de l’être humain qui doit se reconnaitre malade afin d’enclencher la procédure de guérison » a-t-il expliqué.

L’ouvrage est structuré en 3 parties : Cabinda, comme un rêve dans un rêve, Tous les miraculés et Sors de la tombe et brille !

C’est un récit pathétique à la fois pathétique et apaisé pour en parler comme Mgr  Barrigah-Benissan.

Dramatique à cause des souvenirs tragiques qui y sont évoqués et apaisé par le ton que l’auteur utilise.

Echappé miraculeusement à la fusillade de Cabinda, Oncle Sam voit désormais la vie autrement, avec les yeux  d’un rescapé qui invite instamment les autres à l’essentiel.

L’histoire contée cède vite la place à un vibrant plaidoyer en faveur de la vie, de la paix, du pardon et de la réconciliation. Sans amertume, le narrateur se veut optimiste.

« Pour autant, il fallait tourner la page. Et nous tournâmes la page. C’est la loi. Elle est dure mais immuable. Quelle histoire ! », a-t-il écrit à la page 13.

Après le lancement, M. Elitsa se lance dans une campagne de diffusion massive pour que  l’exhortation essentielle contenue dans le livre atteigne tous les concernés. Tourner la page.

Ce que soutient Beausoleil Obeku. Le député à l’assemblée nationale togolaise,  présent à la conférence de dédicace a indiqué qu’il payera 100 exemplaires de l’ouvrage pour ses collègues parlementaires et d’autres personnes. 

L’attaque de Cabinda s’était produite le 8 janvier 2010.  Alors que la délégation togolaise se rendait à Cabinda, dans le cadre de la CAN 2010 organisée par l’Angola, des hommes armés ont fusillée le bus.  Au bout de l'attaque qui a duré une bonne demi-heure, Amélété Abalo, le Coach adjoint des Eperviers et Stan Oclo'o, le chargé de communication de l'équipe ont perdu la vie. Serge Akakpo, le docteur Wadja (le Kiné de l’équipe), Elitsa Lanou (le Directeur technique), Nibombé Waké (l'entraineur des gardiens) et Obilalé Kodjovi (le gardien de but) ont été atteints par des balles.

OTR
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN