Ad Top Header

Le Conseil national du patronat a organisé jeudi une rencontre d’échanges avec les opérateurs économiques. La séance a porté sur les nouvelles dispositions fiscales contenues dans la loi des finances 2018. La rencontre a connu la participation des ministres de l’économie et des finances, Sani Yaya, du commerce et de la promotion du secteur privé, Bernadette Legzim-Balouki et celui de l’industrie et du tourisme, Yaovi Attigbé Ihou.

Depuis la semaine dernière, l’information fait le tour des médias et des réseaux sociaux. Dans le rapport annuel 2016 de la Zone Franc élaboré par la Banque de France, il est indiqué à la page 231 que le Togo a produit des milliers de barils de pétrole. L’information continue de faire des vagues. Citée comme source des statistiques publiées, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) réagit et met l’information au crédit d’une erreur de reporting de la Banque de France.

Sani Yaya, le ministre togolais de l’économie et des finances est victime, comme la plusieurs des personnalités togolaises, d’utilisation de son nom et des photos à des fins d’escroquerie sur les réseaux sociaux notamment sur facebook et messenger. Le ministre a fini par réagir à travers un communiqué.

Le rapport 2017 sur les perspectives économiques régionales en Afrique subsaharienne a été présenté jeudi à Lomé. La présentation a été faite par le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya. Le document décrypte l’état de l’économie de la région Afrique subsaharienne et relève les défis et enjeux et propose des approches de solutions.

La Banque Allemande de Développement (KfW) octroie au Togo un financement de 10 millions d’euros pour la mise en œuvre du Programme de Renforcement du Système Sanitaire – Santé Reproduction des Droits Sexuels (SRDS). La convention a été signée mardi à Lomé par Sani Yaya, le Ministre de l’Economie et des Finances du Togo et Cornelia Tittmann, chargé de projets à la KfW.

Comment améliorer substantiellement la performance économique du Togo et parvenir à une croissance économique forte, soutenue,  inclusive et bénéfique pour l’ensemble des togolais? Plusieurs acteurs de développement ont planché jeudi sur la question à Lomé. C’était à l’occasion de la 15e Revue nationale de la performance des réformes à fin juin 2017 présidée par le directeur de cabinet du ministre de l'économie et des finances Kossi TOFIO.

Dans le cadre de son récent accord avec le FMI, le Togo a  procédé le 08 août 2017 à l'émission d'Obligations Assimilables du Trésor (OAT)  pour 166 Milliards  de f CFA sur le marché UMOA TITRES, avec une marge de 10% portant l'opération totale à 182 Mds de f CFA. A l’issue de l’opération, la moisson a été bonne.

15,5 millions d'euros, soit plus de 10 milliards de francs CFA, c’est le montant de l’aide budgétaire que l’Union européenne a décaissé en décembre 2016 aux autorités togolaises. Le décaissement fait suite à l'analyse des progrès dans la gestion des finances publiques. Selon la délégation de l’Union Européenne au Togo, l’appui est aussi la conséquence de l'engagement aux réformes souscrit par  le Togo via la prochaine signature du programme avec le FMI. 

La mission entamée le 5 janvier dernier par le Fonds Monétaire international (FMI) au Togo s’est achevée ce mercredi. L’équipe dirigée par Cemile Sancack est parvenue à un accord de 238 millions avec les autorités togolaises dans le cadre d’un programme au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC).

L’assemblée nationale togolaise a approuvé mardi la loi de finances 2017. Le budget s’équilibre en recettes et en dépenses à 1.227,4 milliards de francs CFA, soit une progression de 21,61% par rapport au budget initial de 2016 et de 5,9% par rapport au collectif budgétaire 2016. Selon Sani Yayi, le ministre de l’économie et des finances, le budget va permettre au gouvernement de poursuivre la mise en œuvre de sa politique de développement.

Page 3 of 4
OTR