Ad Top Header

L’heure n’est plus à l’impunité dans les rangs des éléments des forces de l’ordre et de sécurité au Togo. Le ministre de la sécurité et de la protection civile, Général Damehame Yark ne couvre plus les indélicatesses. Des agents qui affichaient des comportements indignes en commettant des infractions durant l’année 2020 l’ont appris à leurs dépens. Ils ont été tout simplement sanctionnés.

Au Togo, les gros-bras sont connus pour leur capacité à faire entrave à l’exécution de plusieurs décisions judiciaires notamment dans des litiges fonciers. Huit individus d’entre eux ont finalement trouvé plus fort qu’eux. Convoqués pour répondre à une plainte, ils ont séquestré et violenté des policiers. Ils ont été arrêtés par la police togolaise et sont actuellement poursuivis. Un de leur chef est activement recherché.

La Police togolaise veille au grain. Sa réorganisation lui permet d’engranger des résultats. La semaine dernière, elle a arrêté un escroc au programme gouvernemental NOVISSI et qui est par ailleurs un proxénète professionnel. Le malfrat a mis en place plusieurs systèmes lui permettant de rouler ses victimes.

La Police Nationale togolaise a fait une nouvelle pêche. Elle vient d’écrouer sept (07) malfrats dont cinq (05) cybers criminels et deux (02) présumés voleurs de moto. 

Nous l’écrivions le matin. Le Commandant en chef de la Police Républicaine (CRI) de Tsévié a été attaqué dans la nuit de mercredi à jeudi. La police togolaise informe que le commissaire est hors de danger et son arme a été retrouvée.

Des individus actuellement en fuite ont attaqué dans la nuit du mercredi à jeudi le Commandant en chef de la Police Républicaine (CRI) de Tsévié. Kodjo Babatoundé a été poignardé dans le ventre et son arme de service a été emportée.

C’est un nouveau coup de filet de la Police nationale. Neuf (9) présumés braqueurs, tous d’origine nigériane ont été arrêtés ces derniers jours et présenté mardi au public. Ceci a été possible grâce à une enquête ouverte suite à la série de braquages perpétrés dans la ville de Lomé depuis le mois Août passé.

Le Commissariat de Police de la ville de Tsévié a démantelé un réseau de cambrioleurs le 24 novembre 2020. Surprise, le réseau est géré par un rappeur togolais connu du grand public, selon le rapport de la police togolaise. le présumé est actuellement écroué à la prison de Tsévié avec ses complices

La police togolaise est décidée à faire le ménage. Dans le cadre de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, elle vient d’arrêter 38 individus accusés d’être des cybercriminels. Les prévenus sont tous de nationalité nigériane et sont accusés d’appartenir à plusieurs réseaux criminels.

C’est une grosse prise pour la police togolaise. Quelques jours après le braquage spectaculaire de la société de transport NITA dont le siège se trouve au grand marché de Lomé, les 3 autres malfrats viennent d’être arrêtés. Ils appartiennent à la « Société de Crimes organisés » et sont les auteurs de la plupart des braquages perpétrés ces dernières années à Lomé.

Page 1 of 9
OTR