Ad Top Header

Le vote du public pour la 3è édition de  Togo Top Impact (TTI) se poursuit jusqu’au 17 janvier prochain. Parmi les 10 personnalités nominées se trouve Dr Gilbert Senyo Tsolenyanu. Le praticien hospitalier est dans la short liste des organisateurs pour ses efforts incommensurables ces derniers mois dans la lutte contre la pandémie à coronavirus au Togo. Voter Dr Tsolenyanu est une façon de témoigner de la gratitude à l’ensemble du corps soignant qui abat un travail titanesque pour sauver au quotidien des vies au Togo malgré les conditions de travail peu envieuses.

Cela fait 4 mois que le 1er cas de la maladie à coronavirus a été enregistré au Togo. A ce jour, la situation actuelle du pays fait état de 495 cas confirmés, 13 décès, 248 cas guéris et 234 cas actifs. Pour le Dr Gilbert Tsolenyanu, la maladie ne va pas disparaître de sitôt. Il faut alors recourir à un triptyque au système de santé au Togo.

A ce jour, le Togo a enregistré 76 cas confirmés au coronavirus dont 48 sont actifs, 25 guéris et 03 décès. Au total 2069 tests de dépistage ont été effectués sur l’ensemble du territoire. Pendant ce temps, le personnel soignant attend avec impatience la sortie de l’hôpital d’un des médecins contaminés par la maladie.

Le 31 mars dernier nous informions de la contamination de 3 médecins et 1 infirmier par le coronavirus.  Depuis lors, ils sont hospitalisés au CHR Lomé commune où ils suivent des soins comme les autres patients.

En milieu de semaine, le Secrétaire général du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot) a rassuré la presse sur leur état de santé.

« Ils (les médecins et l’infirmier, NDLR)  sont toujours en observation à l’hôpital mais ils vont relativement bien. Nous ne nous plaignons pas trop de leur état » a indiqué Dr Gilbert Tsolenyanu mercredi à l’issue d’une tournée de dons à certains centres de santé à Lomé.

Les médecins et l’infirmier infectés ont été en contact avec des patients du covid-19. C’est l’une des raisons fondamentales pour lesquelles le Synphot a  lancé la campagne de solidarité pour le personnel soignant : exprimer une  marque de soutien qui servira à une protection collective aux agents de santé face à la pandémie du covid-19.

« C’est pour cela que nous nous redoublons d’efforts pour avoir les éléments de protection pour tout le personnel soignant…Nous sommes plus de 11.000 agents de santé au Togo, et l’estimation qu’on a faite est à plus de 3 milliards de francs CFA si nous voulons vraiment avoir de matériels pour cette période d’Etat d’urgence sanitaire que le président a décrété » a rappelé Dr Tsolenyanu.

Le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) a indiqué jeudi que le bref délai accordé au gouvernement pour finaliser un accord est presque à son terme. L’organisation syndicale n’apprécie pas l’inaction des autorités depuis la remise, il y a 2 mois, du document de conclusions contenant les solutions aux problèmes du secteur de la santé, au Premier ministre, Komi Sélom Klassou. Son Secrétaire général, Gilbert Tsolenyanu hausse le ton et fait planer un nouveau mot d’ordre de grève.

Entre le gouvernement et les médecins, les choses ne sont pas aussi simples. Le 21 février dernier, les conclusions des travaux du groupe de travail du secteur de la santé ont été remises au Premier ministre, Sélom Klassou. Pour plusieurs, il s’agissait d’un accord signé entre le gouvernement et les agents de santé. En assemblée générale mercredi, le Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) a tenu à lever l’équivoque.

OTR