Ad Top Header

Amis des Enfants Démunis (A.D.E.D) est dans le vif du sujet. L’association parrainée par Djinadou Akouvi Vicki Guidiglo vivant aux Etats Unis d’Amérique était vendredi à l’EPP de Gbama-Hlan à Djagblè Légbanou pour le lancement des activités après l’assemblée générale constitutive du week-end dernier. Là bas à 17 Km de Lomé, A.D.E.D a soutenu 96 élèves dont les conditions d’étude sont défavorables.

L’Agence Universitaire de la Francophonie a lancé jeudi à l’université de Lomé, l’édition 2020 du « Jour du prof de français ». L’événement qui valorise le métier d’enseignant de français de par le monde a cette année permis aux enseignants du Togo, d’échanger sur l’appropriation de l’Approche Par Compétence et la place du numérique dans l’enseignement du français.

Des élèves défavorisés de la localité de Siou et ceux qui ont été excellents aux différents examens de l’année écoulée ont bénéficié le week-end dernier d’un important soutien. Simon Barandao, natif de Siou et de l’ONG ELAN leur ont offert des kits scolaires et des bourses pour mieux poursuivre les études.

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) commémore la 31ème journée internationale des droits de l’enfant. Vendredi à Lomé, elle a organisé un panel de réflexion en ce sens. Prennent part à la rencontre, plus de 50 personnes représentant ainsi le ministère de l’éducation, les enseignants, les parents d’élèves, la société civile travaillant pour le droit de l’enfant, et les membres de la CNDH.

Le mouvement « Nouveau Départ » a offert mardi à Lomé des kits scolaires à des centaines d’élèves. L’initiative a été possible grâce à l’appui des bonnes volontés et a permis d’équiper dans le même temps des établissements scolaires de Bè-Kpota, Bè-Hedze d’outils pédagogiques. A l’occasion, les donateurs ont annoncé  la mue du Mouvement en une formation politique pour impacter plus.

La Conférence des Evêques du Togo (CET) s’est penchée en session extraordinaire tenue du 21 au 22 juillet à Lomé sur la crise morale qui secoue le monde éducatif ces temps-ci. Les Evêques déplorent l’acte posé par les « élèves  pornographes » et demandent aux parents de prendre au sérieux les menaces. Par ailleurs, ils félicitent les autorités nationales pour leur refus de la promotion de l’homosexualité au Togo. 

Le gouvernement togolais fixe enfin le sort des élèves en classe de passage. Ne pouvant plus reprendre les cours à cause de la Covid-19, ces élèves seront évalués sur la base des résultats des deux trimestres.

La police nationale togolaise a commencé le ménage au sein des écoles en compétition de pornographie. Elle vient de mettre la main sur plus d’une  quarantaine d’élèves identifiés dans les vidéos devenues virales ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Les mis en cause risquent gros.

C’est la consternation totale dans l’opinion nationale et bien au-delà. Des élèves de certaines écoles du Togo se donnent dans la pornographie et publient les images sur les réseaux sociaux. Selon les auteurs, c’est un concours entre établissements scolaires. Des images et autres vidéos devenues virales sur les réseaux sociaux choquent les consciences. Le gouvernement togolais annonce que les écoles ont été identifiées et des sanctions prévues contre les auteurs de la saga.

Les élèves en classe d’examen ont repris le chemin de l’école lundi conformément à la décision du gouvernement. Dans la plupart des écoles, les dispositions définies par le gouvernement ont été mises en œuvre pour minimiser le risque de propagation du coronavirus.

Page 1 of 4
OTR