Ad Top Header

C’est un nouveau coup de filet de la Police nationale. Neuf (9) présumés braqueurs, tous d’origine nigériane ont été arrêtés ces derniers jours et présenté mardi au public. Ceci a été possible grâce à une enquête ouverte suite à la série de braquages perpétrés dans la ville de Lomé depuis le mois Août passé.

Le Commissariat de Police de la ville de Tsévié a démantelé un réseau de cambrioleurs le 24 novembre 2020. Surprise, le réseau est géré par un rappeur togolais connu du grand public, selon le rapport de la police togolaise. le présumé est actuellement écroué à la prison de Tsévié avec ses complices

Au Togo, des malfrats  se comportent en revanchard. Quelques jours après l’arrestation de certains membres d’un réseau de braquage, des malfrats ont encore frappé vendredi à Lomé. A Hedzranawoe, ils ont tiré sur un homme d’affaire étranger qu’ils ont pris en filature sur une longue distance. Ils ont réussi à emporter la mallette de leur victime ainsi que la moto d’un soldat.

C’est une grosse prise pour la police togolaise. Quelques jours après le braquage spectaculaire de la société de transport NITA dont le siège se trouve au grand marché de Lomé, les 3 autres malfrats viennent d’être arrêtés. Ils appartiennent à la « Société de Crimes organisés » et sont les auteurs de la plupart des braquages perpétrés ces dernières années à Lomé.

Le grand marché de Lomé a été le théâtre d’un nouveau braquage le week-end dernier. L’attaque a été perpétrée par 4 individus lourdement armés. Et c’est la Société de transport NITA dont le siège se trouve au grand marché de Lomé qui en a été victime. Plus de 27 millions de FCFA ont été emportés. Le cerveau de l’attaque a été arrêté.

Un conducteur de taxi-moto résidant à Sika-kondji (Préfecture de Yoto) a vu sa moto volée suite à une tentative de meurtre sur sa personne. C’était le 31 août dernier alors que 2 présumés braqueurs à savoir  les nommés Koffi et Yao, l’un tailleur et l’autre cultivateur, ont sollicité ses services.

La série des braquages continue au Togo. Mercredi, c’est un commerçant d'origine chinoise qui en a fait les frais dans les encablures du Grand marché de Lomé. Les impitoyables ont emporté une importante somme d'argent.

Par les temps qui courent, il n’est pas bon d’être un pickpocket à Lomé. Un jeune homme l’a appris à ses dépens mardi à Lomé. Sérieusement roué de coups, il échappe de justesse à la vindicte populaire et a été contraint de rentrer chez lui tout nu.

Par les temps qui courent, il n’est pas bon d’être un pickpocket à Lomé. Un jeune homme l’a appris à ses dépens mardi à Lomé. Sérieusement roué de coups, il échappe de justesse à la vindicte populaire et a été contraint de rentrer chez lui tout nu.

Le tronçon Borgou-Mango (Préfecture de Kpendjal) a été ces derniers temps le théâtre de plusieurs braquages. Le dernier datait du 02 juillet 2020 poussant la Brigade de Gendarmerie de Borgou a multiplié les patrouilles pour sécuriser les commerçants de la zone. Dans la nuit de mardi dernier, des gendarmes ont neutralisé l’un des braqueurs.

Page 1 of 6
OTR