Ad Top Header

Agbeyomé Kodjo se signale de nouveau depuis son « champs de maïs ». Cette fois, c’est pour démentir l’information selon laquelle sa formation politique, le Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) attend un partage de pouvoir. L’ancien Premier ministre d’Eyadèma affirme que son parti, qui agit depuis des mois dans le cadre de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK), n’a pas envisagé cette possibilité.

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) a salué jeudi l’interpellation faite au gouvernement français sur le scrutin présidentiel du 22 février 2020 au Togo par le Parlement de ce pays. Pour la DMK, la position du député français, Sébastien Nado condamne ceux qui pensent qu’il est temps de passer à perte et profit le contentieux électoral de 2020. En vue de résoudre une telle « crise », la DMK a indiqué jeudi être disposée à discuter avec le pouvoir de Faure Gnassingbé.

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) a réaffirmé mardi sa détermination et son engagement à poursuivre le combat pour l'alternance politique au Togo. Pour ce regroupement de l'opposition, malgré les coups bas, il n'y a pas d'autre choix que de faire aboutir la lutte. A cet effet la Dynamique en appelle à "l'union de l'opposition". Par ailleurs, elle salue la bonne volonté de  l'archevêque Métropolitain de Lomé, Mgr Nicodème Anani Barrigah-Benissan d'aider à vider le contentieux né de la dernière présidentielle.

Remis en liberté provisoirement après pratiquement trois semaines de détention, Brigitte Adjamagbo-Johnson et Gérard Djossou ne lâcheront rien. Les deux responsables de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) ont annoncé à leur sortie de prison qu’ils poursuivront le combat jusqu’à ce que le Togo devienne le véritable Etat démocratique voulu par les populations. Il n’est pas question de lâcher, affirme Gérard Djossou pendant que Brigitte Adjamagbo promet un lendemain meilleur aux togolais.

La Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) est remontée contre le pouvoir de Faure Gnassingbé. L’arrestation spectaculaire de Gérard Djossou le vendredi et celle de Brigitte Adjamagbo le samedi pendant qu’elle rendait visite à son collègue à la gendarmerie participent selon ce regroupement  d’un vaste complot  ourdi contre lui dans le but de le décapiter. Le but selon la conférence des président de la DMK, qui réclame d’ailleurs la relaxe pure et simple de ces 2 leaders, est d’empêcher le mouvement ayant soutenu Agbéyomé Kodjo à la présidentielle de 2020, d’assurer « l'alternance au sommet de l'Etat ».

Depuis son maquis, Agbeyome Kodjo continue ses réactions relativement aux suites de l’élection présidentielle de 2020. L’ancien Premier ministre d’Eyadèma vient d’adresser une lettre ouverte à Faure Gnassingbé. Dans la note, l’opposant porté à la présidentielle dernière par la Dynamique Mgr Kpodzro dénonce notamment le « harcèlement dont il est l’objet ». Se considérant toujours comme vainqueur du scrutin du 22 février dernier, alors même que le nouveau gouvernement de Faure Gnassingbé est en place depuis début octobre, Dr Kodjo demande au chef de l’Etat togolais de lui transférer pacifiquement le pouvoir. Seule façon pour eux de faire rentrer le Togo dans une nouvelle ère de démocratie.

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) accuse le Togo d'être le responsable du malheur des peuples ivoirien et guinéen. Selon ce regroupement politique, il n'y a pas changement de régime en Côte d'Ivoire et en  Guinée cette année parce que le Togo a montré le mauvais exemple. Pour rectifier le tir, Monseigneur Kpodzro et sa Dynamique annoncent la mutualisation des ressources des trois pays affectés par les crises post-électorales.

Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson monte en puissance dans l'opposition togolaise. La Secrétaire générale de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) vient d'être portée à la tête de la Coordination générale de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK). Anciennement, Mme Adjamagbo-Johnson est porte-parole du candidat de ce regroupement à l’élection présidentielle de 2020.

Antoine Koffi Nadjombé n’en peut plus d’être un Premier ministre parallèle. Le Togolais vivant au Canada nommé Premier Ministre du gouvernement d’Agbeyome Kodjo qui conteste la victoire de Faure Gnassingbé a démissionné. Très vite, un remplaçant lui a été trouvé et une liste de 17 ministres a été publiée. 

Sena Yao Alipui a un flirt pour Agbéyomé Kodjo, candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro à la présidentielle du 22 février dernier au Togo. Le président du groupe parlementaire UFC a rendu un hommage à l'ancien Premier ministre du Togo qui célébrait son anniversaire de naissance.

Page 1 of 19
OTR