Ad Top Header

La Direction Générale de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) est déterminée à mettre complètement Atlantique Telecom Togo (Moov) et Togo Cellulaire dans les rangs. Après avoir exigé et obtenu une réduction et une harmonisation des prix des appels inter et intra réseaux, la même structure revient imposer les prix plafonds à ces opérateurs.

La société Togo Cellulaire est mise en demeure. Le réseau est devenu moribond et cause d’énormes torts aux clients avec les dysfonctionnements graves et continus des services de transaction mobile T-Money et son mépris pour les usagers. L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) a mis mardi la société en demeure.

L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) a promis user de tous ses pouvoirs pour mettre de l’ordre dans le secteur des télécommunications au Togo. La menace est maintenant en exécution. L’ARCEP vient d’ouvrir une procédure de sanction contre Togo Cellulaire.

Moov-Togo et Togocel ont été rappelés à l’ordre le 12 novembre dernier par l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP). Les deux opérateurs avaient été sommés de mettre fin à la différenciation des tarifs des communications intra-réseau et inter-réseau. Les 2 sociétés ont dû s’exécuter mais ont procédé malicieusement à l’augmentation des prix des communications intra-réseaux. Pas question, martèle l’ARCEP qui promet d'user de tous ses pouvoirs.

Le nouveau Directeur général de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) marque les opérateurs de téléphonie du Togo à la culotte. Michel Yaovi Galley ayant pris fonction en octobre dernier vient de mettre Togocel et Moov en demeure. Ces sociétés s’adonnaient à une pratique qui s’apparente au vol de leurs clients.

OTR