Ad Top Header

AstraZeneca: le Togo va poursuivre la vaccination

By Anselme AVI March 16, 2021 913

Le Togo poursuit sa campagne de vaccination contre la Covid-19 dans la région du Grand Lomé. Et c’est bien avec le vaccin AstraZeneca, au centre d’une polémique mondiale. Une rencontre d’information a été organisée mardi à l’endroit des médias. On retient que le Togo ne suspendra pas la vaccination. Le pays compte vacciner jusqu'à 40% de la population lors de la 2e phase de la vaccination.

La séance a été animée par des représentants de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), et du ministère togolais de la santé. L’initiative se situe dans le cadre de la sensibilisation pour la vaccination contre le coronavirus.

L’objectif est de renforcer les capacités des participants cibles de la région du grand Lomé sur l’organisation des activités de la campagne de vaccination contre la Covid-19.

« La pandémie de Covid-19 qui se situe dans un cadre de grande rumeur de diffusion de fausses informations nécessite une action de rectification à travers les messages corrects pour permettre à la population d’adhérer aux stratégies de riposte. Particulièrement la vaccination », a indiqué le Directeur Général de l’action sanitaire, Dr Essotoma Beweli.

Ainsi, tous les aspects liés à la campagne de vaccination ont été touchés lors de la rencontre.

Contrairement aux pays qui suspendent l’utilisation du vaccin Astrazeneca, le Togo n'est pas dans cette logique. Pour les experts togolais en la matière, cette décision implique plusieurs aspects qui n’ont rien à avoir avec les rumeurs qui circulent autour du sujet. Ils indiquent notamment que les décisions des pays de suspendre la vaccination momentanément sont liées à des questions politique, économique, sociologique. Ce qui n’est surtout pas d’un pays à l’autre.

Une 2e phase pour 40% de la population

Allant dans le même sens, Dr Landoh Dadja Essoya, point focal vaccination à l’OMS, rassure les togolais au sujet du vaccin. Ainsi, il exhorte le peuple togolais à ne pas céder à la panique.

« Cette polémique, nous comprenons que les gens vont s’interroger mais nous rassurons la population que la vaccination doit continuer pour avoir les bénéfices de mettre fin à cette pandémie au niveau du pays », a-t-il conclu.

Le pays prépare d'ailleurs la 2e phase de vaccination après la première qui est en cours. La 1ère campagne la pris en compte le personnel de santé, les personnes de plus de 50 ans et celles présentant des comorbidités dans le grand Lomé.

La 2e phase va concerner 40% de la population et prendra en compte les élèves et étudiants (public et du privé), les enseignants du primaire, du secondaire et du supérieur (Public et privé). Sont également concernés, le personnel de l'administration publique et parapublique, les agents de commerce de grandes surfaces, les forces de défense et de sécurité. Les serveurs des bars et restaurants, les artisans, les conducteurs et autres ne sont pas du reste. 

Il faut indiquer que même si, des pays suspendent momentanément la vaccination d’AstraZeneca, l’Organisation Mondiale de la Santé demande à tous les pays de continuer son utilisation.

OTR