Ad Top Header

CMS-NDF d’Avédji va offrir des soins à domicile aux patients

By February 11, 2021 874

Le Centre médico-social Notre Dame de Fatima d’Avédji (CMS-NDF Avédji) change de paradigme. L’hôpital offre désormais des soins aux patients à domicile. L’information a été révélée jeudi par la Sœur Marie-Judith Blivi,  la directrice  du centre à l’occasion de la Journée mondiale du malade.

Le nouveau défi auquel s’est donné le CMS-NDF Avédji est clair. Amener l’hôpital vers la population en volant au secours des patients en soulageant leur peine de maladie ou du poids de l’âge.

« Nous voulons nous rapprocher plus des patients. Il y en a qui viennent d’à côté pour prendre la tension mais qui par exemple ne voient pas. Désormais nous irons-mêmes vers ces malades-là », a déclaré Marie-Judith Blivi  au lancement de  la journée de suivi et de soins des patients à domicile.

De ce fait, la prise des constances, l’assistance psychosociale et le conseil hygieno-diétiques vont se faire à la maison à la demande du patient.

Pour la première responsable du CMS, cette journée s’étendra tant que le centre vivra  dans la mesure du possible. La journée offre aussi l’occasion à d’autres malades alités d’exprimer leur besoin dans ce sens.

« Pour les personnes alitées, dès que nous irons les voir, nous allons recenser leurs besoin pour savoir si leur faut un suivi régulier ou mensuel », a ajouté la Sœur.

Le CMS NDF a 8 ans. Il dispose de divers services variés. Notamment la médecine générale, la gynécologie, la maternité, l’échographie, le laboratoire, la pharmacie, l’ophtalmologie, la vaccination et le planning familial.

En de termes de médicaux, le centre fait  la consultation générale, des analyses médicales, et la circoncision.

Quid de la journée mondiale des malades ?

La Journée mondiale du malade est une fête de l’Eglise catholique romaine Église catholique romaine qui a été instituée le 13 mai 1992 par le pape  Jean-Paul II. 

Depuis 1993, elle est célébrée chaque année le 11 février en hommage à Notre-Dame de Lourdes,  pour les croyants qui cherchent « un temps spécial de prière et de partage pour la souffrance ».

OTR