Ad Top Header

Les radios chrétiennes d’Afrique contre l’intégrisme religieux

By November 27, 2020 444

La 3è édition du Forum des médias Chrétiens d’Afrique francophone (FOMECAF) a pris fin vendredi à Lomé. Organisé par Radio Réveil, l’événement a permis une nouvelle fois de promouvoir l’excellence chez les présidents et directeurs d’antenne, chefs d’antenne, journalistes, responsables techniques, émetteurs, métiers de communication-marketing internet, réalisateurs et monteurs des radios confessionnelles. A l’issue les participants ont été encouragés à œuvrer principalement  pour le vivre-ensemble en Afrique.

Le thème de cette rencontre est axé sur : « Convergence des médias et polyvalence des métiers ». Pendant une semaine, les différents participants ont été amenés à se réinventer et à arrimer les médias chrétiens à la nouvelle donne. Mieux être à la page en s’appuyant sur la technologie.

La gestion de l’intégrisme  religieux ou la  montée du djihadisme dans les pays d’Afrique a  été également au cœur des débats. A cet égard, les acteurs ont été  encouragés  à informer et à éduquer sur le vivre-ensemble, communiquer les principes de paix, de justice et traiter des sujets  d’insécurité.

« Nous pensons  que les journalistes des radios chrétiennes sont assez outillés aujourd’hui pour vraiment apporter ou enseigner la  paix, le vivre-ensemble au sein de la population africaine en vue de  favoriser le développement du continent.  Car on  ne peut pas se développer quand nous sommes divisés ou  quand nous sommes en guerre », a indiqué Dr Alphonse Teyabe, Chercheur-Enseignant.

Le Chargé de cours à l’IUDI, également consultant en communication révèle à cette occasion que la Radio Intégrale est déjà dans cette dynamique et constitue aujourd’hui  un espoir  pour l’Afrique qui  veut se démarquer du terrorisme ou des guerres religieuses.

De son côté, Emmanuel Ziehli, directeur de Radio Réveil dresse un bilan satisfaisant de ce rendez-vous et annonce une décentralisation du Forum à partir de la prochaine édition. Lomé, la capitale du Togo ne sera plus forcément la terre d’accueil.

« Il ya le Bénin qui fait déjà des efforts dans l’organisation d’un événement pareille. Avec 3 éditions tenues ici au Togo nous nous réjouissons aujourd’hui de constater que des avancées ont été enregistrées et qu’on peut penser d’ores et déjà à la décentralisation du FOMECAF », a émis M. Ziehli.

OTR