Ad Top Header

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) qualifie la formation du nouveau gouvernement de Faure Gnassingbé d’un non-événement. Arrivée 2è au scrutin présidentiel du 22 février dernier, la Dynamique continue par clamer vainqueure et assure que le Togo a désormais 2 gouvernements. Par ailleurs, elle soutient que l’absence de tous les partis politiques de l’opposition dans le gouvernement Tomégah-Dogbe est une victoire d’étape.

Poursuivi pour avoir prophétisé une montée d’Agbeyome Kodjo au pouvoir cette année 2020, le Prophète Esaïe Dekpo a été déposé vendredi à la prison civile de Lomé. L’information est confirmée par ses proches. On ignore encore les chefs d’accusation retenus contre l’homme de Dieu gardé à la gendarmerie nationale depuis le 14 septembre dernier.

Mgr Philippe Fanoko Kpodzro et sa Dynamique ne comptent pas se laisser faire. Malgré l’interdiction de son meeting du 04 octobre prochain, la Conférence des présidents de la  Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) continue de mobiliser pour la manifestation. Ce regroupement de partis politiques informe n’avoir pas été saisi par le gouvernement et dénonce une entreprise visant à démobiliser les militants.

Le Prophète Esaïe Dekpo s’est présenté lundi au Service central des recherches et investigations criminelles (SCRIC) de la Gendarmerie nationale. L’homme de Dieu ayant remis en cause les résultats officiels de la présidentielle de février 2020 a été soumis à un rude interrogatoire. Au final, il a été gardé à vue pour ensuite être présenté au Procureur de la République.

Au Togo, la Gendarmerie nationale a convoqué dimanche le prophète Esaïe. L'homme de Dieu ayant indiqué il y a quelques jours qu'Agbeyome Messan Kodjo aura l’effectivité du pouvoir d’Etat cette année 2020 devra s’expliquer. Le Service Central de Recherches et d'Investigations Criminelles de la Gendarmerie Nationale (SCRIC) l’a invité pour lundi 14 septembre.

Des militants de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) incarcérés sont enfin libres. Arrêtés le 21 avril dernier lors de la descente musclée au domicile d’Agbeyome Kodjo, ces opposants auront passé plus de 4 mois en détention pour cause de la contestation électorale. Ils ont ainsi purgé la peine qui leur a été infligée.

Gabriel Agbeyome Kodjo n’est pas mort. Du moins, pas encore. L’ancien Premier ministre qui conteste les résultats de la dernière élection présidentielle se porte bien, dans son maquis. L’opposant a réagi lui-même aux rumeurs concernant sa « mort » et martèle que son heure n’a pas encore sonné.

La dernière sortie médiatique  de Me Zeus Ajavon  remettant en cause la victoire d’Agbeyome Kodjo à la présidentielle du 22 février passe mal au Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement  (MPDD). Dans un communiqué, le bureau politique du parti dénonce une hypocrisie et manipulation de cet acteur de la société civile. L’ancien coordonnateur du Collectif « Sauvons le Togo » (CST) est d’ailleurs accusé d’avoir saboté l’alternance en 2013 en tenant secrètement un deal avec le pouvoir de Lomé.

La Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) et ses soutiens ont appelé les populations togolaises à manifester samedi contre le pouvoir de Faure Gnassingbé. A cette heure, aucun mouvement n’a démarré à Lomé. Mais les forces de défense et de sécurité sont en alerte maximale. Paradoxalement, des individus armés de machettes et de gourdins se sont regroupés à des carrefours pour « mater » les manifestants de la DMK.

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) a projeté une manifestation populaire sur le samedi prochain. Le regroupement de partis politiques et d’organisations de la société civile est l’entité ayant soutenu la candidature de d’Agbeyome Kodjo à la présidentielle du 22 février dernier. En attendant de communiquer le sort réservé à cette manifestation, le pouvoir de Lomé déclare le regroupement illégal.

Page 1 of 27
OTR
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN