Ad Top Header

Le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot) remobilise sa troupe pour une action contre la recrudescence de la pandémie du coronavirus au sein du corps soignant. Vendredi, une journée de réflexion des responsables syndicaux locaux  a été observée à Lomé. A l’occasion des meilleures stratégies pour une protection optimale des agents de santé sur les lieux de travail ont été définies. Un appel pressant a été aussi lancé au gouvernement dans ce sens. .

La Coalition des OSC et associations contre les maladies non-transmissibles du Togo (Coalition MNT-Togo) a bénéficié d’une subvention pour accélérer sa réponse à la pandémie de coronavirus. Cette subvention a été possible grâce au premier Fonds de Solidarité de la Société Civile Contre les Maladies Non Transmissibles (MNT) et la COVID-19 de l’Alliance sur les MNT.

Le corps médical togolais vit ces jours-ci  une situation difficile. Le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) et les autres sont en manque de masques, visières, blouses et thermo flash en ce moment où la Covid19 connait une recrudescence au Togo. Mercredi,  le Syndicat a reçu un nouveau soutien.

Le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) a appelé vendredi sa base à surseoir à la grève prévue se tenir à partir du 11 août  prochain. L’organisation signale une satisfaction partielle de ses revendications et compte donner une nouvelle chance aux discussions.

Les bars dans les environnants du carrefour Limousine à Avédji sont de nouveau pointés du doigt. Longtemps cités parmi les lieux dits nids de contamination de la pandémie à coronavirus au Togo, ces bars continuent par désobéir aux mesures barrières contre la maladie. Le constat est  partagé  par le Colonel Mohaman Djibril qui signale que beaucoup de cas positifs proviennent de la localité. Et cette fois-ci, la police anti-pandémie sera sans pitié aussi bien à l’endroit des tenanciers que des clients de ces bars, annonce-t-on.

Le Colonel  Mohaman Djibril a signalé mercredi que l’ouverture des frontières ariennes n’est pas à l’origine de la recrudescence du coronavirus au Togo ces derniers jours.  Selon le coordonnateur de la Coordination nationale de la Gestion de la Riposte contre la COVID-19, depuis la reprise des vols aucun cas positif n’a été détecté parmi les voyageurs. Parallèlement, le médecin-colonel révèle des foyers de contamination à l’intérieur  du pays.

La pandémie à coronavirus connait une recrudescence au Togo ces jours-ci. En 2 semaines, les cas de contamination enregistrés dépassent 50 avec 3 décès supplémentaires. Pendant ce temps, 5 syndicats du CHU campus de Lomé annoncent une grève reconductible pour deux raisons.

L’Organisation internationale pour le développement économique, social et humanitaire (OIDESH-Togo) lance une  série de don de matériels de protection contre le coronavirus au Togo. Le premier à bénéficier de ce projet est l’université de Kara.  Elle a reçu mercredi à Lomé d’importants lots  d’écrans de protection faciale et de masques chirurgicaux.

La pandémie du coronavirus continue de sévir au Togo, comme dans les autres pays. Après une apparente maîtrise, la situation s’est aggravée ces dernières semaines avec de nouvelles contaminations. Pendant qu’on y est, le Président togolais a décidé de mettre fin à la mission médicale cubaine arrivée au Togo en avril dernier.

Le Professeur Dodzi Komla Kokoroko est résolu à empêcher l’entrée du coronavirus à l’Université de Lomé. Dans cette optique, il invite les étudiants résidents voulant retourner dans les cités universitaires de se soumettre au test de dépistage systématique de la Covid-19.

OTR