Ad Top Header

Déjà deux mois que le Togo est touché par la pandémie au coronavirus. Face à l'urgence de la situation, le gouvernement togolais a pris un certain nombre de mesures. Ces mesures ne sont pas sana conséquences sur le quotidien des populations en cette période de crise sanitaire. Ceux qui ont un peu de moyen viennent en aide aux nécessiteux. C'est également ce qui explique l'action de l'église de pentecôte du Togo, paroisse de Gbenyedzi-Kopé.

L’Institut national d’assurance maladie (INAM) et le Fonds d’appui aux initiatives économiques des Jeunes (FAIEJ) ont scellé mardi un partenariat. La convention devrait favoriser la formation des tailleurs et couturiers en production de bavettes lavables et réutilisables à des prix subventionnés.

Gabine Amoussou remet au goût du jour son projet « GIVE THEM A SMILE ». L'animatrice Togolaise  engagée dans le social ne compte pas rester indifférente par rapport à la situation des enfants vulnérables en ces temps de Covid-19. Samedi dernier, elle était aux chevets de plusieurs enfants de Tsévié.

Le monde est aujourd’hui assujetti à la volonté d’un ennemi invisible appelé le coronavirus. Son impact sur l’économie, le social, la politique bref dans tous les domaines est manifeste. Rien ne se définit comme paramètre de gouvernance sans prendre en compte ce mal. C’est ainsi que s’agissant du très sélect et délicat secteur des assurances, toutes les théories sont avancées sur la place qui pourrait revenir aux assurés dans la prise en compte des survenues liées au Covid19. Pour une maîtrise de tous les cas de figure, celui qui est pour les assurances au Togo ce qu’est pour l’informatique Bill Gates se prononce. Il s’agit du  PDG du Groupe la Protectrice José Kwasi SYMENOUH qui, avec une aisance déconcertante et une pédagogie dont les mots sont bien choisis permet dans cette analyse même aux profanes de comprendre tout sur le coronavirus et les incidences sur les assurances. Il faut lire pour appréhender ce qui peut éclairer notre lanterne afin de ne pas nous embrouiller sur ce qui doit être et ce qui ne le doit pas.

Le Colonel Kodjo Amana a annoncé des sanctions contre les citoyens ne voulant pas respecter les mesures barrières contre le Covid-19. Commandant en Chef de la Force mixte anti-pandémique (FOSAP) entend faire rentrer dans les rangs, les contrevenants aux mesures prises par le gouvernement.

Komi Abalo dans le rôle de pédagogue sur la pandémie à coronavirus. Après avoir proposé de solutions aux autorités togolaises pour sortir de cette crise sanitaire, le doctorant en cotutelle en histoire des relations internationales entre l’université de Lorraine en France et l’université de Montréal au Canada se tourne vers l’Afrique. L’étudiant togolais convie le continent noir à profiter de la situation actuelle pour briser le joug occidental dans le domaine médical. Pour lui, la science occidentale a montré ses forces et limites face à la vitesse de propagation du covid-19, aussi bien en Asie, en Europe qu’en Amérique. Voici en intégralité sa réflexion.

Depuis plusieurs mois, le monde entier fait face à la pandémie du Coronavirus, qui a déjà fait plus de 150.000 morts et causé  d’importants préjudices à l’activité économique. Dès la confirmation du premier cas dans notre pays, le Gouvernement a mis en place un plan de riposte pour éviter la propagation et protéger les populations. Il a appelé à la solidarité nationale ainsi qu’à la mutualisation des moyens pour faire face à cette crise sanitaire.

Les chiffres de ces 48 heures au sujet de la situation du coronavirus au Togo sont alarmants. Après avoir enregistré mercredi 1 décès et 10 contaminations, le compte jeudi 7 nouveaux patient testés positifs sur les 207 dépistés. Au même moment, on signale 2 autres décès.

Le coronavirus migre vers le nord Togo. Après le village de Kouvon près de Sokodé, Djarkpanga s'est révélé mercredi 2è localité la plus touchée par la maladie à l'intérieur du pays. Dans le même temps, le Togo a enregistré un 7è décès du covid-19. A l'autre bord, on compte désormais 64 guéris soit un de plus selon le bilan du jour.

Le Syndicat  national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot) a reçu mardi de l'Ecole Supérieure d'Audit et de Management (Esam) de matériels de protection contre le coronavirus. Cette remise s'inscrit dans le cadre de la campagne nationale "Solidarité pour le personnel soignant du Togo".

OTR