Ad Top Header

CADEPH: Des accords pour changer le quotidien des personnes handicapées

By March 01, 2021 818

Le  Cercle d’Action pour le Développement des Personnes Handicapées (CADEPH) a sensibilisé lundi les autorités locales et les chefs traditionnels de la préfecture d’Agoè-Nyivé. L’activité s’inscrit dans le cadre du 10è anniversaire de la ratification de la convention relative aux droits des personnes handicapées par le Togo. Occasion pour le CADEPH de signer  des  partenariats avec 3 organisations engagées à accompagner les personnes handicapées.

La 1ère  convention a été signée avec la Chambre préfectorale de Métiers d’Agoe-Nyivé. Elle vise la formation professionnelle des personnes handicapées de la préfecture d’Agoe-Nyivé. La Chambre s’engage à sensibiliser les patrons d’ateliers des artisans sur la question du handicap pour qu’ils comprennent que  le handicap n’est pas un frein à l’apprentissage.  Ainsi, la Chambre s’engage-t-elle à former gratuitement les personnes handicapées.

Le 2è accord a été trouvé entre le CADEPH et  Assilassime –Solidarité. La microfinance sociale va octroyer à des taux forfaitaires des crédits aux personnes handicapées pour le démarrage de leurs  activités  génératrices de revenus.

Le 3è contrat est signé avec l’Institut Technique et Professionnels Carrefour des Leaders. L’institution va soutenir  le CADEPH et ses membres  dans l’accompagnement de recherche de financement à travers les structures que  l’Etat togolais a mises en place. L’idée est d’arriver à aider la  personne handicapée à créer de mini entreprises appelées à grandir.

« Ces 3 conventions sont signées dans le but de permettre à la personne handicapée de s’épanouir, d’être actifs et de participer au développement du Togo », a expliqué Gratien Akakpo-Numado, président du CADEPH.

La cérémonie a été présidée par le préfet d’Agoè-Nyivé. Le Colonel Awate Hodabalo a à l’occasion remis la Convention relative aux droits des personnes à tous les maires et aux chefs traditionnels de la préfecture.

Il les a invités à veiller à son application pour que  le droit des personnes en situation de handicap soit respecté et que celles- ci  contribuent au développement de leurs localités respectives.

OTR