Ad Top Header

Le gouvernement va apporter des  modifications additionnelles à certaines dispositions du nouveau code du travail. Mercredi, le Conseil des ministres a examiné ces nouvelles dispositions qui vont renforcer la modernisation des relations sociales. Dispositions principalement visées : les conditions et modalités de création des organisations syndicales ainsi qu’à l’exercice du droit de grève. Gilbert Bawara, le ministre en charge du travail et du dialogue social donne plus de détails.

Le ministre de la fonction publique, du travail et du dialogue social vient de coller une mise à pied à 12 autres enseignants. Gilbert Bawara accuse ses sympathisants du Syndicat des enseignants du Togo (SET) encore en formalisation.

Le nouveau code du travail adopté fin décembre 2020 par l’assemblée nationale togolaise « est un couteau suisse ». Le texte rend le droit du travail plus lisible, compréhensible et accessible avec une précision de rédaction des dispositions emblématiques du droit du travail. Au même moment,  il prévoit des dispositions pénales. Le code punit tout employeur qui paie tout ou partie du salaire en alcool ou en boissons alcoolisées.

Bouraïma Naboudja, professeur d’enseignement technique de 2è classe 2è échelon est sanctionné par le ministre togolais de la fonction publique, Gilbert Bawara . Une sanction qui tombe, quelques mois seulement après sa sortie de prison. Dénonçant un  acharnement sur sa personne, M. Naboudja n’entend pas abandonner son engagement dans des actions libératrices.

Le ministre togolais de la fonction publique, du travail et du dialogue social est revenu dimanche sur les acquis des 100 premiers jours du gouvernement de Victoire Tomegah-Dogbé. Gilbert Bawara a parlé de la gestion de la crise sanitaire, de l’adoption du nouveau code du travail, des mouvements d’humeur dans le secteur de l’éducation et de l’arrestation, il y a quelques semaines, des leaders de la Dynamique Mgr Kpodzro. M. Bawara s’est félicité des efforts déployés et assure que le Togo avance. 

Le ministre togolais de la fonction, du travail et du dialogue est revenu sur l’adoption mardi dernier par l’Assemblée nationale togolaise du nouveau Code de travail. Selon Gilbert Bawara, le Code du travail adopté en 2006 dans un contexte de crise sociopolitique ne répond plus aux réalités actuelles. M. Bawara assure qu’une modernisation de la législation du travail s’est avérée nécessaire pour accompagner la dynamique d’amélioration du climat des affaires. Le nouveau code contient plusieurs innovations et les avancées considérables et est présenté comme avant-gardiste.

Les députés togolais ont adopté mardi à l’unanimité le projet de loi portant nouveau code de travail après deux (2) jours de discussions parlementaires. Le texte remplace ainsi le code de travail en vigueur au Togo depuis 2006, devenu obsolète. Le nouveau texte, selon Gilbert Bawara se veut avant-gardiste. Il  traduit, ajoute le Commissaire du gouvernement, le souci constant du Chef de l'Etat de proscrire la logique de l'affrontement et du conflit permanent et de privilégier la culture du dialogue et du compromis entre employés et employeurs.

Le décès le 30 mai dernier de Me Yawovi Agboyibo a affecté plus d'un. Qu'on soit du pouvoir, de l'opposition ou encore de la société civile, chaque togolais garde un souvenir vivace d'un homme politique qui aura été attaché jusqu'au bout au développement du Togo, à la justice, au respect des droits de l'homme et au bien-être des togolais. L'ancien Premier ministre continue de récolter des hommages. Le dernier en date est celui du ministre togolais de la fonction publique. Dans une remarquable tribune publiée chez Focus Infos, Gilbert Bawara affirme d'abord garder de l'illustre disparu "le souvenir d’un homme entier, fidèle et intransigeant devant les valeurs" avant de préciser: "Nous gardons tous de Me Agboyibo quelque chose d’ineffaçable". Ci-après l'intégralité de la Tribune.

L’administration publique togolaise retrouve ses heures normales de fonctionnement. Une situation qui découle de la levée totale du couvre-feu sanitaire en vigueur dans le pays depuis le 2 avril dernier. Le ministre de la Fonction publique a rappelé ce changement aux agents publics avant de les inviter au respect strict des mesures barrières sur les lieux de travail.

Plusieurs cadres de Siou et de la préfecture de Doufelgou sont atteints par l’assassinat du Colonel Bitala Madjoulba. Le ministre de la fonction publique, Gilbert Bawara, parenté au disparu se remet difficilement. Alors même qu’il est fortement critiqué, tout comme les autres cadres qui jouent la carte de l’apaisement, M. Bawara exhorte ses frères et sœurs Nawda à évoter les agitations intempestives, qui ne servent à rien.

Page 1 of 11
OTR