Ad Top Header

Malgré le ralentissement des activités dû à la pandémie de la Covid19, les routes togolaises ont encore été meurtrières les 6 derniers mois. Selon le bilan du 1er semestre livré par le ministre togolais de la sécurité, 241 personnes ont perdu leurs vies dans plus de 2 627 accidents de janvier à juin derniers.

Charity Yawoavi Vodjogbe signale des menaces de mort qui pèsent sur sa vie et celle des 82 enfants orphelins qu'elle a en charge. La fondatrice de l'ONG Fondation Secours Universel (FSU) dénonce un plan macabre ourdi sur sa propre personne et son centre. Elle impute la responsabilité à Komlanvi Agboyibor adjoint au maire du Golfe 7 et appelle le Général Damehame Yark au secours.

Le Général Damehame Yark prévient contre les sorties intempestives en cette période de coronavirus au Togo. Désormais les voyages non officiels au-delà des frontières togolaises coûteront aux concernés une mise en quarantaine à leurs frais. La décision du ministre de la sécurité et de la protection civile s’inscrit dans le cadre des dernières mesures de confinement prises par le gouvernement.

Le général Damehame Yark est revenu mercredi sur la levée du couvre-feu et du bouclage des villes au Togo. Selon le ministre de la sécurité et de la protection civile, cette décision ne signifie pas la suppression des mesures barrières contre le coronavirus. La Force spéciale mixte anti-pandémie (Fosap) sera toujours à la trousse de ceux qui fouleront aux pieds les dispositions prises par le gouvernement pour endiguer le mal.

Un jeune homme laveur de voiture a été abattu froidement jeudi en fin de matinée à Avédji.  Le général Damehame Yark donne des détails sur le drame et rassure la population que ce crime ne restera pas impuni.

Le Général Damehame Yark qualifie d'acte crapuleux la mort du jeune Dodji Koutwati  intervenue à Adakpamé le mercredi au moment du couvre-feu. Le ministre de la sécurité et de la protection civile « reconnaît» que le défunt a été victime des sévices corporels mais écarte pour l'heure l'idée d'une quelconque bavure policière.

Damehame Yark est "déçu". Le ministre de la sécurité et de la protection civile a exprimé vendredi sa déception face aux allégations de tortures que les forces spéciales anti-pandémie covid-19 auraient commises sur les citoyens. Selon le Général, la plupart des exactions attribuées aux soldats ne sont pas avérées. Il assure que le jeune décédé à Avédji a été victime d'une épilepsie.

Le ministre togolais de la sécurité est revenu sur la gestion du couvre-feu en cours par ses agents. Dans une note, Damehame Yark a salué la majorité des citoyens qui respecte la mesure et exhorté les récalcitrants à s’aligner. Par ailleurs, le Général Yark est revenu sur les cas de bavures recensées dans le Grand Lomé et promet punir les auteurs.

Le Général Damehame Yark a dressé un bilan satisfaisant du premier jour du couvre-feu observé jeudi à Lomé. Pour le ministre de la sécurité et de la protection civile, les forces de l'ordre ont dans l'ensemble fait un travail "honorable". Au même momnet, il annonce que des enquêtes pourraient être ouvertes pour situer l'opinion sur des bavures policières commises sur certains citoyens.

Le Général Damehame Yark sera sans pitié envers ceux qui iront à l'encontre des mesures prises par le gouvernement contre la pandémie à Coronavirus au Togo. Le ministre de la sécurité et de la protection a, à  la suite du Chef de l'Etat, indiqué que 5000 policiers et gendarmes seront à la trousse des "récalcitrants". De lourdes sanctions sont annoncées à cet effet.

OTR